Perspectives : L’autre école de la tolérance

Au Maroc, selon les statistiques officielles, environ quatre millions d’enfants sont âgés entre 9 et 14 ans. L’âge des colonies de vacances. La stratégie du secrétariat d’Etat chargé de la jeunesse vise l’augmentation du nombre des enfants bénéficiaires des colonies de vacances pour atteindre 8 % à 10 %, à l’instar d’autres pays du même niveau que le Maroc. «Il y a une volonté politique pour relever le défi.
Cette année, nous avons passé de 49000 à 100000 bénéficiaires. Tous les départements ministériels concernés déploient des efforts pour assurer la réussite de cette opération. Et chaque année nous allons essayer d’augmenter ce nombre», souligne Mohamed Tourabi chef de la division de l’enfance au secrétariat d’Etat chargé de la jeunesse. Et de préciser que le programme pédagogique élaboré pour cette opération prévoit plusieurs activités éducatives, sportives et culturelles sans oublier la sensibilisation des enfants sur les principes de la tolérance et de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme. «Les réunions quotidiennes lors du séjour en colonies de vacances, pour évaluer les activités de la journée avec les directeurs de colonies et encadrants, aborderont en plus des observations enregistrées, comment les enfants évoluent, comment ils se comportent, comment ils s’intéressent à la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme», ajoute M. Tourabi. L’opération de cette année a nécessité un budget supplémentaire de 17 millions 700 mille dirhams. Les autres départements, à savoir le ministère de l’éducation nationale, le ministère de la santé, le ministère des finances, l’office national des chemins de fer (ONCF) et l’office marocain de transport, ont mis à la disposition du Secrétariat d’Etat chargé de la jeunesse tous les moyens nécessaires en vue d’assurer la réussite de cette opération de grande envergure.
«Tous les internats des collèges et lycées, notamment dans les villes côtières, sont mis à la disposition du Secrétariat d’Etat chargé de la jeunesse, pour loger les enfants dans de bonnes conditions.
L’ONCF et l’OMT ont accordé plusieurs facilités pour le transport des enfants à travers les trains et les cars. Le ministère de la santé a mobilisé des médecins pour accompagner les enfants lors du séjour en colonies de vacances, le comité national de prévention et de lutte contre les accidents organisera des campagnes en vue de sensibiliser les enfants sur les dangers de la route», a affirmé M. Tourabi. L’opération nécessite un budget particulier et une mobilisation de tous les intervenants. «C’est un projet qui a été validé par le gouvernement.
Le secrétaire d’Etat chargé de la jeunesse Mohamed El Gahs avait présenté le programme détaillé dans un exposé au conseil du gouvernement», a indiqué M. Tourabi.
Il faut dire que le séjour en colonies de vacances, dans la nature et loin du milieu familial, revêt une importance capitale dans la vie de l’enfant. En pleine nature, s’allonger et relaxer en suivant plusieurs programmes variés permet à la relève de demain de rompre avec l’atmosphère de la routine de toute une année et de brocanter de nouvelles expériences par l’intermédiaire de la découverte de la nature et de l’observation. Ces expériences sont essentielles pour l’équilibre psychique des enfants et leur inculquent également le sens de la responsabilité et l’intégration dans la vie en société. Elles font apparaître leurs vocations et leur offrent une occasion de s’épanouir et de s’orienter dans un cadre adéquat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *