Plan d’actions prioritaires de proximité: La Lydec affiche un bilan positif

Plan d’actions prioritaires de proximité: La Lydec affiche un bilan positif

Le Plan d’actions prioritaires de proximité (PAPP) mené par la Lydec avance à grands pas. Depuis son lancement, il y a 5 mois, d’importantes réalisations ont eu lieu.

Dans une note sur l’état d’avancement de ce  plan d’envergure, la Lydec signale que 125 projets, dont 84 dédiés  à  l’éclairage public,  sont totalement achevés. Par ailleurs, 170 opérations sont en cours de réalisation et 86 sont en cours d’étude et devront aboutir très prochainement.

«La réalisation du PAP de proximité s’étale sur la période 2014-2015, cependant la majorité des actions sera achevée dans les six prochains mois. Il est prévu de boucler 90% des projets, soit environ 340, d’ici la fin d’année», souligne Nicolas Augereau, directeur de la coordination à Lydec. Une enveloppe de 560 millions DH (HT) est consacrée  à la réalisation de ce plan d’envergure.

Avec un montant d’investissement de 250 millions de DH, l’assainissement est le principal bénéficiaire du PAP de proximité. Au total, 34 projets sont programmés afin de raccorder environ 17.000 foyers au réseau d’assainissement public, dont 75% au niveau de Dar Bouazza. Parmi les autres secteurs concernés, on retiendra Bouskoura et les préfectures de Mohammedia, Anfa et Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi.  Pour ce qui est du 2ème volet du PAP, à savoir l’éclairage public, la Lydec a consacré un  montant global de 138 millions DH.

Au nombre de 218, les projets visent la sécurisation des ouvrages, l’extension du réseau, le renouvellement des candélabres vétustes et la réparation des candélabres éteints. Ainsi, 20.000 luminaires, 7.000 candélabres et 175 km de câbles sont à poser par la Lyonnaise des Eaux de Casablanca, qui investira en six mois l’équivalent de six ans d’investissements. Avec un budget de 38 millions de DH, la mise à niveau du réseau des zones périphériques constitue le projet le plus important de ce volet. Dans sa note, la Lydec tient à préciser que ces secteurs comptent, à eux seuls, 21.500 points lumineux. Ce qui a permis d’ augmenter le parc éclairage public géré par la Lyonnaise des Eaux  de 18% par rapport à 2012.

Ce  plan prévoit aussi la réalisation de 81 projets de voirie et de renouvellement de réseaux, pour un montant d’investissement de 34 millions DH. Enfin, le dernier volet  porte sur 28 projets destinés à individualiser l’alimentation en eau potable (secteurs équipés de réseaux collectifs) et en électricité (bidonvilles). Le coût de ces opérations, qui profiteront à environ 12.000 foyers, est chiffré  à 19 millions DH.

Rappelons que le  Plan d’actions prioritaires de proximité   a pour vocation d’apporter des réponses aux besoins urgents du Grand Casablanca, notamment en matière d’assainissement et d’éclairage public.
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *