Plus de 11 millions d’euros pour sauvegarder la forêt d’Ifrane

L’Agence française de développement (AFD) financera à hauteur de 11,3 millions d’euros, soit 115,3 millions de Dh , les actions de sauvegarde du massif forestier d’Ifrane. Une convention dans ce sens a été signée mercredi à Rabat par MM. Fathallah Oualalou, ministre de l’Economie, des Finances, de la Privatisation et du Tourisme et Jean Michel Severino, directeur général de l’AFD, sous la présidence du Premier ministre Abderrahmane Youssoufi. Concrètement, il s’agit de d’aménager et de protéger le massif forestier d’Ifrane, à travers le reboisement et la régénération de la forêt, l’amélioration des parcours, la gestion de la biodiversité et la mise en oeuvre d’actions de développement agricole. Le projet sera centré sur la problématique forêt-élevage-bois de chauffe. Ses différentes composantes seront mises en oeuvre suivant une démarche par étapes à travers des enquêtes participatives, des contrats de gestion et des programmes d’investissements. Sur le montant total des fonds débloqués, l’AFD consentira un prêt de 9 millions d’euros au Maroc et le Fonds français pour l’environnement mondial y ajoutera une contribution de l’ordre de 2,3 millions d’euros. Seront également mis à contribution l’Etat marocain, les communes rurales intégrées à la zone du projet, ainsi que les bénéficiaires directs. Un partenariat financier de qualité s’est installé au cours des dernières années entre le Maroc et l’AFD. Les engagements de l’agence au royaume ont été de quelque 382 millions d’euros au cours des quatre dernières années. L’AFD, notamment à travers sa filiale Proparco, a pris part activement ces dernières années à plusieurs projets de développement économique et social au Maroc, touchant principalement le milieu rural, l’assainissement et la lutte contre l’habitat insalubre en milieu urbain, la formation professionnelle et la mise à niveau des entreprises. L’Agence a contribué au financement entre autres de la sauvegarde du périmètre agrumicole El Guerd dans la région de Souss Massa, des trois phases du Programme d’électrification rurale global (PERG), du programme de développement des collectivités locales, via le Fonds d’équipement communal (FEC), de l’assainissement liquide de la ville de Fès et de la Réhabilitation et l’extension du réseau de distribution d’eau potable et d’assainissement d’Oudja.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *