Plus de 29.000 dons de sang durant le Ramadan

Plus de 29.000 dons de sang durant le Ramadan

L’objectif fixé par la campagne a été largement dépassé

Dans certaines villes, les taux ont dépassé les 200%. C’est notamment le cas de la ville de Guelmim où 417 dons ont été réalisés alors que l’objectif était de parvenir à 150 dons, ce qui représente un taux de réalisation de 234% par rapport à l’objectif fixé.

Les Marocains ont été nombreux à donner leur sang durant le mois de Ramadan. C’est ce qui ressort du bilan qui vient d’être dévoilé par le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie (CNTS). Les statistiques montrent que l’objectif fixé par la campagne a été largement dépassé. Ainsi, du 7 mai au 4 juin 2019, 29.240 dons ont été réalisés alors que l’objectif fixé était d’atteindre 23.000 dons, ce qui représente un taux de réalisation de 127%. Dans certaines villes, les taux ont dépassé les 200%.

C’est notamment le cas de la ville de Guelmim où 417 dons ont été réalisés alors que l’objectif était de parvenir à 150 dons, ce qui représente un taux de réalisation de 234% par rapport à l’objectif fixé. C’est aussi le cas de Béni Mellal avec un taux de 227% (1.306 poches de sang collectées alors que l’objectif prévu était de 576 dons. Parmi les autres villes où les donneurs ont été généreux, il y a lieu de relever les villes de Tétouan avec un taux de réalisation de 171% (685 poches de sang collectées alors que l’objectif était d’atteindre 400 dons) ; Errachidia avec 627 dons collectés, soit un taux réalisé à hauteur de 157%; Al Hoceima avec 550 poches de sang (148% de l’objectif à atteindre).

A Rabat et Casablanca, le nombre de poches de sang collectées est, respectivement, de 6.480 et 6.314. Ces objectifs ont été atteints à 121% à Rabat et à 107% à Casablanca. A Agadir, 1716 dons ont été effectués sur les 1.274 prévus, soit un taux de réalisation de 135%. En revanche, dans d’autres villes, les taux de réalisation n’ont pas atteint les 100%. C’est le cas de la ville d’Oujda  où l’objectif a été atteint à  80%, Fès (88%) ou encore Safi (91%) et Ouarzazate (96%). Par ailleurs, l’opération a connu un franc succès au niveau des mosquées.

Au total, 14.851 dons ont été réalisés alors que le   Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie ciblait 13.000 dons, ce qui représente un taux de réalisation de 113%. Parmi les villes où les fidèles sont venus nombreux à faire don de leur sang figurent Rabat avec 3.300 dons, Meknès (1.758 dons), Marrakech (1.553), Casablanca (1.425) et Oujda (1.249). Les dons ont été très faibles au niveau des mosquées dans les villes de Laâyoune et d’Errachidia avec respectivement 256 et 292 dons. Rappelons que cette campagne est menée chaque année en raison des réserves «très fragiles» et d’une demande toujours accrue.

Depuis 2012, les besoins en sang augmentent à un pourcentage annuel moyen de 22% alors que les dons n’évoluent que de 6%. Durant certaines périodes de l’année, notamment en été, lors des vacances scolaires, les jours de fête, les stocks des produits sanguins diminuent à un niveau critique, ce qui soulève des craintes sur la pérennité de l’approvisionnement des hôpitaux en poches de sang. C’est pourquoi les Marocains  doivent  participer massivement et régulièrement aux dons en se  présentant aux centres de transfusion sanguine au moins trois fois par an. Le CNTSH espère chaque année que 1% des Marocains fassent  don de leur sang, soit un total de 350.000 dons.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *