Plus de 3,7 MMDH pour la mise à niveau urbaine de la ville d’Oujda

Plus de 3,7 MMDH pour la mise à niveau urbaine de la ville d’Oujda

Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’est enquis, lundi après-midi à Oujda, de l’état d’avancement du programme de réhabilitation et de mise à niveau urbaine de la ville pour la période 2006-2009. Ce programme porte sur la réalisation de 175 projets pour un montant global de 3,783 milliards de dirhams. Pour ce qui est du bilan 2006-2008, 128 projets ont été réalisés pour un coût global de plus de 2,485 MMDH. Ces projets portent sur l’aménagement urbain (52 projets), l’infrastructure de base (13 projets), les infrastructures culturelles et sportives et la protection de l’environnement. Les chantiers d’aménagement urbain portant sur le réaménagement de plusieurs boulevards, places publiques et carrefours ont nécessité une enveloppe de 318 millions DH.Un montant de 1,7 MMDH a été alloué au renforcement des réseaux de routes urbaines, d’assainissement, d’alimentation, de sécurisation et de protection de la ville contre les inondations ainsi que du réseau de l’électricité. Les infrastructures culturelles et sportives ont nécessité une enveloppe de 51 MDH. Un budget de 246 millions DH a été alloué à la création d’un centre de valorisation des déchets solides et la réhabilitation de l’ancienne décharge publique de Sidi Yahya. Le programme de mise à niveau de la ville a porté aussi sur la réalisation de logements (400 MDH), la promotion du tissu industriel et commercial (102 MDH) et la construction de quatre mosquées (11,5 MDH).
Pour l’année 2009, 47 autres projets sont prévus dans le cadre du programme de mise à niveau de la ville pour un coût global de 1,298 milliard DH. Ces derniers concernent le raccordement routier de la ville à l’axe autoroutier Fès-Oujda, la mise en œuvre de la dernière tranche du programme de renforcement du réseau routier urbain et la création de nouvelles routes, le réaménagement des avenues Hassan II, El Bakai Lahbil, Zayed bin Sultan, Faiçal bin Abdul Aziz, Youssouf Bnou Tachfine et Allal Ben Abdallah. Les opérations portent aussi sur la protection de la ville contre les inondations, la restructuration des quartiers sous équipés et l’aménagement de cinq places publiques (Moulay El Hassan, 3 Mars, Acharif Al-Idrissi, Al Hidaya et Annahda). Le Souverain a suivi des explications sur le programme d’assainissement liquide (515 MDH) financé par la Banque européenne d’investissement (62%), le programme national d’assainissement liquide (20%) et la Régie autonome de distribution d’eau et d’électricité (18%).
Par ailleurs, le Souverain a procédé au lancement de la deuxième tranche du programme «Riyad Isly» dont le coût global s’élève à 168 millions DH. Ce projet vise à promouvoir le logement social et à lutter contre l’exclusion urbaine et sociale. 189 villas économiques et 18 zones d’immeubles seront réalisées sur une superficie d’environ 21 ha. A cette occasion, SM le Roi a procédé à la remise des clés aux premiers bénéficiaires de la première tranche de ce programme de logements. Le Souverain s’est également enquis de l’avancement des travaux des projets visant à améliorer les conditions de logement des catégories sociales démunies dans la ville d’Oujda. Des projets qui bénéficient à 29.700 ménages. Ce programme s’inscrit dans le cadre d’une approche participative et globale visant à lutter contre l’habitat insalubre et porte sur la restructuration des quartiers sous équipés (173 MDH), le relogement des ménages menacés par les inondations (11 MDH), le relogement des ménages habitant les bidonvilles (99 MDH), l’amélioration des conditions d’habitat dans l’ancienne médina (124 MDH) et la mise en œuvre de programmes de logement à coût réduit (75 MDH).
SM le Roi a également procédé au camp Sultan Sidi Mohammed Benabdellah à Oujda à la pose de la première pierre pour la construction du nouveau siège de la Place d’Armes d’Oujda et ses annexes et du nouveau Mess Hôtel de la garnison. Le Souverain a posé la première pierre pour la construction des locaux destinés à recevoir la délégation sociale des FAR, la délégation de la Fondation Hassan II pour les œuvres sociales des anciens militaires et anciens combattants (OSAMAC), la caserne de la 14è compagnie du Quartier Général, la nouvelle infirmerie ainsi que 100 logements militaires locatifs de fonction. Le projet intègre également la construction à Beni Oukil des nouvelles casernes des unités délocalisées du camp Sultan Sidi Mohammed Benabdellah, ainsi que la réalisation de 200 logements militaires locatifs de fonction.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *