Plus de la moitié des bébés des pays développés devraient atteindre 100 ans

Plus de la moitié des bébés des pays développés devraient atteindre 100 ans

Si l’accroissement de l’espérance de vie qui prévaut depuis deux siècles se poursuit au même rythme, plus de la moitié des bébés des pays développés devraient célébrer leur 100èmeanniversaire, et même en assez bon état de santé. Selon une étude conduite par le Pr Kaare Christensen, de l’Université du sud-Danemark à Odense, et publiée par « the Lancet », l’augmentation de l’espérance de vie a été d’environ 30 ans au XXème siècle en Europe occidentale, en Amérique du Nord ou en Australie, voire davantage au Japon et dans certains pays comme l’Espagne et l’Italie. La probabilité d’une survie jusqu’à 90 ans des personnes âgées de 80 ans était en 1950 de 15 à 16% pour les femmes et de 12% pour les hommes.
En 2002, elle était respectivement de 37% et 25%. Au Japon, le pays où l’on a le plus de chances de vivre longtemps, elle dépasse aujourd’hui 50% chez les femmes. Au vu des taux de décès, il apparaît que 3 bébés sur 4 nés dans des pays riches devraient pouvoir vivre au moins jusqu’à 75 ans, même si les conditions de santé moyennes de la population ne s’améliorent pas. Et si elles s’améliorent au même rythme qu’au cours des deux derniers siècles, la plupart de ces enfants devraient pouvoir atteindre 100 ans. Les chercheurs déduisent que «des vies très longues sont probablement la destinée de la plupart des personnes vivant aujourd’hui dans des pays développés ». Plus encore : leurs handicaps dans la vie de tous les jours devraient être limités.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *