Pneumonie : La prévention passe par la vaccination

Pneumonie : La prévention passe par la vaccination

La pneumonie tue plus que le sida, le paludisme et la rougeole réunis. Chaque année, 4.000 enfants de moins de 5 ans meurent de pneumonie au Maroc. Elle constitue la première cause de mortalité chez les enfants. A l’occasion de la Journée mondiale de la pneumonie, les laboratoires Pfizer ont organisé le lundi 14 novembre à Casablanca, une rencontre sous le thème «Sensibiliser et prévenir la pneumonie». L’objectif étant de mieux faire connaître cette maladie qui reste encore méconnue dans notre pays. La pneumonie qui se définit comme une infection respiratoire aiguë affectant les poumons est causée par un certain nombre d’agents infectieux, bactéries, virus ou champignons. Le pneumocoque est la bactérie qui cause le plus fréquemment la pneumonie bactérienne. «Le pneumocoque est la première cause de pneumonie bactériémique chez l’enfant de moins de 2 ans», a indiqué Pr Najib Jilali, chef de service des maladies infectieuses au CHU de Casablanca. Ce germe représente aussi une cause majeure de méningite bactérienne. La pneumonie peut se transmettre de plusieurs manières. Les virus et les bactéries qui sont fréquemment présents dans les voies nasales ou le pharynx des enfants peuvent infecter les poumons en cas d’inhalation. Ils peuvent se transmettre également par voie aérienne, par le biais des gouttelettes émises lors de la toux ou des éternuements. A ce sujet, il est important de noter que la majorité des pneumonies sont transmises de la même façon que la grippe ou le rhume (contact des mains et par de fines gouttelettes projetées par la bouche et le nez). Ainsi, les mêmes virus qui causent le rhume ou la grippe peuvent causer la pneumonie. Si le virus atteint les voies respiratoires supérieures, la gorge ou les sinus, il s’agit d’un rhume ou une grippe. En revanche, lorsque le virus atteint les poumons, il s’agit alors d’une pneumonie. Cette maladie est aussi transmissible par voie sanguine. Quant aux symptômes, ils sont nombreux et diffèrent selon l’âge et la cause de l’infection. Respiration rapide ou difficile, toux, fièvre, frissons, céphalées, anorexie, respiration sifflante constituent les principaux signes de cette pathologie. En cas d’aggravation, on observe chez les enfants une dépression inspiratoire appelée «tirage sous-costal». Dans ce cas précis, l’enfant a d’énormes difficultés à respirer, sa cage thoracique s’enfonce ou se rétracte lorsqu’il inspire. Chez les nourrissons, la situation est davantage alarmante. Ils n’arrivent plus à boire ou à s’alimenter, sombrent dans l’inconscience ou présentent une hypothermie et des convulsions. Il est possible de prévenir cette maladie dangereuse grâce à la vaccination. Depuis le 29 octobre 2010, le Maroc a introduit le vaccin anti-pneumococcique 13-valent. Ce vaccin a la particularité de protéger les nourrissons et les enfants des infections à pneumocoque (pneumonies, méningites, septicémies, bactériémies et otites moyennes et aiguës). Le prix de ce vaccin est de 900 DH. Il faut au total trois injections: deux doses de primo vaccination à 2 et 4 mois (intervalle minimum de 2 mois entre les deux doses) et un rappel à l’âge de 12 mois, soit un montant de 2.700 DH. Ce vaccin, inscrit au calendrier national de vaccination, est administré gratuitement dans tous les dispensaires de santé du Royaume. La prévention passe également par une bonne alimentation essentielle pour augmenter les défenses naturelles de l’enfant. Rappelons que 1,4 million d’enfants de moins de 5 ans décèdent suite à une pneumonie dans le monde, soit 18% des décès dans ce groupe d’âge.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *