Police : Tolérance zéro pour les corrupteurs

Police : Tolérance zéro pour les corrupteurs

Tandis que des vidéos montrant des policiers empochant des pots-de-vin se multiplient sur les réseaux sociaux, les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) semblent enfin décidés à faire face à ce fléau.

Il s’agit, donc, de trois cas à Hay Hassani et d’un cas dans chacune des préfectures de Moulay Rachid, Hay Mohammedi-Aïn Sebaâ, El Fida-Mers Sultan et Ben Msik-Sidi Othman. Les montants de corruption vont de 100 dirhams, à un record de 100 000 dirhams pour une affaire de trafic de drogue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *