Politique migratoire : Le Maroc, leader de la gouvernance régionale des migrations

Politique migratoire : Le Maroc, leader de la gouvernance régionale des migrations

L’un des points forts de la stratégie nationale d’immigration et d’asile est l’ouverture de l’accès des migrants et réfugiés aux services de base, notamment l’éducation, la santé, le logement, la formation professionnelle et l’emploi.

L’expertise et le savoir-faire marocains en termes de gestion des politiques migratoires n’est plus à démontrer. Le Maroc brille en la matière et se place comme référence pour les pays voisins.  Nombreux sont les pays africains qui sollicitent le Royaume afin de s’enquérir de la politique adoptée sur le territoire marocain. En effet, la politique nationale d’immigration et d’asile, engagée depuis 5 ans, s’érige en modèle régional de gestion de la problématique migratoire à la fois responsable et solidaire. Une vision qui puise ses origines dans la mutation fondamentale qu’a connue le Maroc ces dernières années passant ainsi d’une terre d’émigration ou de transit à un territoire d’accueil d’immigrés provenant essentiellement de l’Afrique subsaharienne et dans une moindre mesure du Moyen-Orient, de l’Asie et de l’Europe.

Tenant compte de cette dynamique migratoire, le Maroc a tracé sa propre feuille de route qui s’articule autour d’une approche humaniste, cohérente et globale.  La Stratégie nationale d’immigration et d’asile (SNIA) se distingue par sa singularité, notamment à travers l’implication des acteurs de la société civile dans sa conception et la mise en œuvre de ses actions phares. Inscrite en faveur d’une gouvernance mondiale de la migration, la politique migratoire marocaine s’illustre également par une bonne conduite de l’opération exceptionnelle de régularisation de la situation des milliers de migrants irréguliers en vue de leur assurer une meilleure intégration et par conséquent une meilleure gestion des flux migratoires. La première phase de ce dispositif a été initiée en décembre 2014 permettant la régularisation de 23.096 migrants sur 27.649 provenant du Sénégal, de la République Démocratique du Congo (RDC), de la Côte d’Ivoire et de la Syrie. Près de la moitié de ces bénéficiaires (44%) sont des femmes.  Après le succès de la première campagne, une deuxième phase a été programmée sur Instructions royales. Ainsi de décembre 2016 à fin 2017, 28.400 demandes de régularisation ont été déposées dont plus de 20.000 demandes approuvées à fin Outre la régularisation de la situation des migrants, le Maroc a également mis à niveau son cadre réglementaire.

Citon à cet effet l’adoption de la loi sur la traite qui donne un nouveau souffle aux différentes actions et mesures entreprises par le Royaume dans le cadre de sa nouvelle politique migratoire, largement saluée par la communauté internationale. L’un des points forts de la stratégie nationale d’immigration et d’asile est l’ouverture de l’accès des migrants et réfugiés aux services de base, notamment l’éducation, la santé, le logement, la formation professionnelle et l’emploi. Pour consolider le droit d’accès à ces services, des efforts sont à consolider particulièrement en matière d’information, de communication et de mise en place de dispositif d’orientation et de référencement de migrants et des réfugiés vers les structures concernées.  La territorialisation de la stratégie figure parmi les priorités sur lesquelles se penche le Maroc. L’objectif étant de garantir l’opérationnalité de ce dispositif et de maîtriser son impact sur les bénéficiaires. A cet égard, des efforts sont consentis pour renforcer la sensibilisation et la formation des acteurs territoriaux en matière de gestion migratoire ainsi que de favoriser la mise en réseau et la mutualisation des expériences dans ce domaine. La réalisation de monographies sur la migration dans les principales villes et régions d’accueil des migrants serait d’un grand apport. Elles nourriraient, en effet, la planification et la coordination de l’ensemble des interventions et  permettraient par ailleurs de développer les axes de partenariat pour le déploiement territorial de la stratégie nationale d’immigration et d’asile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *