Portrait-robot des migrants résidant au Maroc

Portrait-robot des migrants résidant au Maroc

«La population étrangère est à 95,2% installée en milieu urbain (79.988 étrangers) contre 4,8% (4.013 étrangers) en milieu rural. Elle est à plus de la moitié mariée (57,5%), avec une légère domination du sexe masculin (56,5%, 47.484 d’hommes contre 43,5%, 36.517 de femmes)».

Plus de 84.000 étrangers ont choisi d’élire domicile au Maroc. C’est ce qui ressort d’une note d’information du Haut-Commissariat au Plan (HCP). Dans le document publié à l’occasion de la journée internationale des migrants, on peut trouver la répartition spatiale des résidents étrangers au Maroc, leurs caractéristiques démographiques et socio-économiques ainsi que leurs conditions d’habitat. Les chiffres publiés par le Haut-Commissariat attestent que le Maroc, considéré traditionnellement comme un pays émetteur d’émigration, devient petit à petit un pays d’accueil d’immigrés.

Ainsi, sur une population de 33,8 millions d’habitants recensés en 2014, le nombre d’étrangers résidant au Maroc a atteint 84.001 habitants ; soit une proportion de 0,25% de l’ensemble de la population marocaine. «La population étrangère au Maroc a enregistré un accroissement absolu de 32.566 étrangers par rapport à 2004, soit un taux d’accroissement global de 63,3% sur la période intercensitaire», explique le HCP ajoutant que «la population étrangère est à 95,2% installée en milieu urbain (79.988 étrangers) contre 4,8% (4.013 étrangers) en milieu rural. Elle est à plus de la moitié mariée (57,5%), avec une légère domination du sexe masculin (56,5%, 47.484 d’hommes contre 43,5%, 36.517 de femmes)». La même source précise que la population étrangère est relativement plus âgée que la population marocaine. 17,8% ont moins de 15 ans contre 28,2% pour la population marocaine ; 66,5% entre 15 et 59 ans contre 62,4% et 15,7% ont 60 ans et plus contre 9,4%.

S’agissant des origines de migrants installés au pays, les chiffres dévoilés montrent que «40% (33.615) des étrangers sont des européens, 41,6% (34.966) des africains (dont 64,5% (22.545) sont issus de pays subsahariens et 31,9% (11.142) du Maghreb), 15,2% (12.771) des pays d’Asie (dont 82,8% (10.573) du Moyen-Orient) et enfin 3,2% (2.649) proviennent d’autres continents (dont 76,9% (2.037) des pays d’Amérique)». Par nationalité, les responsables notent une nette domination de la communauté française (25,4%), suivie de celle sénégalaise (7,2%), algérienne (6,8%) et 6,2% des Syriens. Par ailleurs, la note d’information indique que 95,1% des étrangers sont alphabétisés et 41,3% sont actifs occupés. «C’est une population avec un niveau assez haut d’alphabétisation (95,1%). 84% (5.7879) des étrangers âgés de 15 ans et plus ont au moins le niveau secondaire et 51% (35.254) ont le niveau supérieur», explique la même source faisant savoir que «67,0% des étrangers sont des actifs dont 34.717 sont actifs occupés (41,3%)et 70% sont des hommes. La population des étrangers compte 5.371 chômeurs (6,4%) et 43.913 inactifs(52%). Cette dernière catégorie est répartie en 18.894 étudiants (22,5%), 8.745 femmes au foyer (10,4%), 7.690 retraités (9,2%), 5.451 enfants (6,5%), et 3.133 autres inactifs (3,7%)».

Plus globalement, presque 48% des ménages abritant un étranger sont mixtes. Dans les détails, 45.107 ménages abritent au moins un étranger. 52,3% sont composés exclusivement d’étrangers et 47,7% sont mixtes. La taille moyenne des ménages est de 3,2 personnes. Concernant la répartition géographique, presque les deux tiers des étrangers sont dans 6 agglomérations. «Près de 85% de cette population est répartie sur cinq régions du Maroc. Il s’agit, par ordre d’importance, de la région de Casablanca-Settat (36,5%), Rabat-Salé-Kenitra (23%), Marrakech-Safi (10,2%), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (8,5%) et Fès-Meknès (6,6%)», note le HCP. Et de conclure : «Ils se concentrent dans six grandes agglomérations, principalement Casablanca (28,6% ou 23.993), suivie de la préfecture de Rabat (14,8% ou 12.412), Marrakech (8% ou 6.694), Tanger-Asilah (6,1% ou 5.155), Agadir-Ida-Outanane (4,4% ou 3.704) et Fès (4,2% ou 3.509)».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *