Poteaux d’éclairage : un danger public

Poteaux d’éclairage : un danger public

L’installation des poteaux d’éclairage public peut être parfois source de grandes inquiétudes. Beaucoup de personnes ne sont pas conscientes du danger que représentent des “portes de visite” ouvertes ou complètement arrachées. Adnane S., ingénieur électricien dans une entreprise d’installation électrique, explique : « Cette petite porte qui se trouve en bas du poteau électrique donne directement accès aux câbles qui alimentent le poteau. Quand elle est ouverte ou arrachée, et c’est souvent le cas dans notre pays, elle peut provoquer une grande brûlure. ». En effet, un enfant ou même un adulte peut gravement se faire brûler s’il pose sa main sur les câbles non protégés. En cas de pluie, le contact avec ces câbles peut même tuer, l’isolement étant très faible. 
Le danger existe aussi lorsqu’un poteau est mal fixé au sol. Une mauvaise installation initiale ou des travaux effectués après installation sont à l’origine de cette situation. « Ces poteaux qui ne tiennent pas de manière droite sont généralement dus, soit à une mauvaise fixation au départ, soit à des travaux de construction (effectués près du poteau) et non remise en état des lieux initiale », nous précise Adnane S. Ces poteaux mal fixés peuvent donc tomber à n’importe quel moment. Précisons que le poteau est en acier. Imaginez un peu les dégâts matériaux et humains que peut provoquer cette chute. Les conseils des villes et les régies sont en principe chargés d’entretenir les poteaux d’éclairage public. Leurs travaux d’entretien laissent pourtant à désirer. Les dangers liés à l’éclairage sont en effet multiples. Citons notamment celui des éclairages décoratifs.
À l’occasion de certaines festivités, des guirlandes électriques sont posées sur les poteaux. « Normalement, le passage des câbles qui alimentent les éclairages décoratifs doit se faire à l’intérieur même du poteau. Mais par négligence ou par paresse, l’installateur passe les fils à l’extérieur. Ils sont ainsi apparents et sans aucune protection », précise l’ingénieur électricien.
Les câbles électriques de distribution de basse tension, ceux qui alimentent nos maisons, constituent une menace sérieuse dans beaucoup de nos quartiers. Actuellement, dans les nouvelles constructions, l’installation de ces fils électriques se fait sous terre. Mais dans les anciens quartiers, le danger est là. Nabil A. conducteur de travaux dans une entreprise d’installation électrique, explique : «Ces câbles de basse tension sont nus. Ils ne sont donc pas isolés. Dans des quartiers populaires, ils sont souvent installés sous les fenêtres des immeubles. Il est donc facile de les atteindre. On prend l’exemple d’un groupe d’enfants qui jouent au football. Si le ballon se trouve coincé dans ces câbles, il ne faut surtout pas essayer de le récupérer, ni avec un bâton ni avec aucune autre matière. Avec 380 V, c’est la mort assurée.»

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *