Pour la promotion des droits des personnes handicapées

Le Maroc, représenté par le Secrétariat d’Etat chargé de la Famille, de la Solidarité et de l’Action sociale a participé du 5 au 16 janvier au siége des Nations unies à New-York aux travaux du groupe de travail issu de la réunion du comité Ad Hoc du 27 juin 2003. Ce comité est chargé de l’élaboration d’un projet de Convention internationale globale et intégrée pour la promotion et la protection des droits des personnes handicapées. Il constitue une base de négociations entre les Etats parties et les observateurs au sein du Comité Ad Hoc.
En effet, la convention s’assigne comme objectifs de réaliser un consensus international. Le but étant de garantir le droit des personnes handicapées et de leur donner la possibilité de jouir totalement des droits de l’Homme et des libertés fondamentales. En 19 décembre 2001 une résolution fut prise par les Nations unies. Elle consiste à la création d’un Comité spécial chargé d’élaborer une convention internationale globale et intégrée pour la promotion et la protection des droits et de la dignité des handicapés en vue de l’égalisation de leurs chances et de la protection de leurs droits fondamentaux. En effet, les Nations unies ont accueilli favorablement l’initiative du Mexique, pays initiateur de cette convention et qui a organisé en 2001 une première consultation internationale autour du projet de convention. Le comité Ad Hoc fut donc chargé pour finaliser le projet de convention en question. Pour cela, un groupe de travail a été constitué. Il comprend 7 pays du continent africain dont le Maroc, 7 pays de l’Asie, 5 pays d’Europe de l’Ouest, 3 pays d’Europe de l’Est, 5 pays de l’Amérique latine et des Caraïbes. Le Comité va tenir prochainement deux réunions au siége des Nations unies. La première réunion se tiendra fin mai et début juin et la deuxième au mois d’août. Mais, avant ces deux rassemblements, le Maroc comme tous les autres pays participants, doit procéder à l’organisation d’une consultation nationale autour du projet et à la réalisation d’un document national qui comprendra les avis des différents partenaires nationaux tels les départements gouvernementaux, les associations, CCDH, l’agence du système des Nations unies, la CGEM, les syndicats, l’Ordre national des Médecins….

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *