Pour la sauvegarde de l’arganier

Le conseiller de SM le Roi, André Azoulay, a annoncé, dimanche la création de la Fondation Mohammed VI pour la recherche et la sauvegarde de l’arganier.
L’annonce de cette nouvelle institution que préside M. Azoulay, a été faite lors d’une rencontre autour de l’arganier organisée à Essaouira par les enseignants-chercheurs du laboratoire de pharmacologie et de toxicologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, en présence notamment de MM. Mohamed Hassad, wali de la région Marrakech Tansift-Elhaouz, Abdesslam Bekrate, gouverneur de la province d’Essaouira et Abdelali Doumou, président du Conseil de la région.
Dans une allocution d’ouverture de cette manifestation, M. Azoulay a exprimé sa gratitude à SM le Roi Mohammed VI pour avoir placé cette rencontre sous son haut patronage. « C’est une décision qui place sous les meilleurs augures le démarrage de cette nouvelle institution et c’est tout à la fois pour nous tous, surtout les scientifiques, un gage de soutien moral, personnel, politique et institutionnel », a-t-il dit, ajoutant que l’arganier, arbre emblématique marocain, patrimoine national et mondial à la fois, constitue depuis de longues années un des principaux axes de travail de nombreuses équipes marocaines, tant dans le domaine agro-forestier, que juridique, scientifique ou socio-économique.
Le conseiller de SM le Roi a de même souligné que la création de cette fondation est venue à point nommé, afin de revaloriser l’arganier, arbre emblématique marocain, qui a longtemps souffert de la déforestation. Les sous-produits de l’arganier connaissent en effet un engouement grandissant, tant à l’échelle nationale qu’internationale, entraînant une exploitation incontrôlée donc potentiellement dangereuse».
La revalorisation de l’arbre et sa protection exigent une homogénéité d’efforts et une réelle coordination entre la recherche scientifique, l’Administration des eaux et forêts, les coopératives féminines de production d’huile d’argane et les industriels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *