Pour la sauvegarde du desert de Chgaga

Des Associations de sauvegarde de l’environnement à Zagora ont organisé, samedi après-midi à Agadir, une rencontre de sensibilisation sur la préservation du désert de Chgaga, dans la province de Zagora, en tant que destination touristique.
Les organisateurs souhaitent, à travers cette rencontre, attirer l’attention des professionnels, du tourisme au niveau d’Agadir, qui programment cette destination dans leur circuit saharien, sur les dangers des constructions en dur qui peuvent altérer la beauté sur le désert de Chgaga.
Au cours de cette rencontre qui avait pour thème : «Désert intact, l’habitat anarchique menace les dunes de Chgaga», les organisateurs ont lancé un appel pour la préservation du site, qui constitue un produit unique au niveau du sud du Royaume après les dunes de Merzouga. Les responsables des Associations des propriétaires des caravanes du tourisme, des amis de l’environnement, du développement de la vie des nomades, et des promoteurs des résidences touristiques au niveau de la province de Zagora, ont demandé aux responsables et aux professionnels du tourisme de ne ménager aucun effort pour préserver les dunes de Chgaga, destination prisée par les touristes étrangers amoureux de bivouacs et de circuits sahariens.
Selon une documentation fournie par les organisateurs, des tours opérateurs étrangers, notamment européens, qui programmaient les dunes de Chgaga, ont considéré que «les constructions dans l’une des deux seules zones de grandes dunes du sud marocain sont une catastrophe pour le tourisme de désert», soulignant que la construction d’un ensemble de maisons change la nature et la magie du lieu. Il est à souligner que les dunes de Chgaga constituent une destination très prisée par les touristes, notamment étrangers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *