Pour le recensement des séquestrés de Tindouf

Les Etats-Unis ont soutenu, mercredi à Genève devant le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés (HCR), la demande du Maroc concernant un enregistrement fiable des populations des camps de Tindouf (Algérie), appelant les autorités algériennes et le « polisario » à collaborer à cette opération d’enregistrement.
Réagissant à l’intervention de l’ambassadeur du Maroc auprès de l’ONU à Genève, Omar Hilale mercredi devant le Comité Permanent du HCR, dans laquelle le diplomate marocain réitérait l’appel du Maroc au HCR pour un enregistrement « fiable et moderne » des populations des camps de Tindouf, le représentant de la délégation américaine, Joe Cassidy, responsable des affaires de migration et des réfugiés à la mission des Etats unis à Genève, a déclaré qu’il partageait les préoccupations marocaines concernant cet enregistrement.
Dans ce contexte, le délégué américain a exhorté les autorités algériennes et le « polisario » à collaborer avec le HCR en vue de « renforcer la confiance des donateurs ». Se félicitant par ailleurs de la coopération fructueuse établie entre les parties dans le cadre des mesures de confiance, le délégué américain a exprimé le soutien financier et politique de son pays à cette opération.
Intervenant mercredi devant la 32ème réunion du Comité permanent du HCR, M. Omar Hilale avait souligné comment le rapport soumis par le Directeur de la CASWANAME (Département du HCR s’occupant de la région Afrique du Nord, Moyen-Orient et Asie du Sud-ouest) à cette réunion, utilisait des chiffres largement exagérés s’agissant du recensement des populations des camps de Tindouf. Le diplomate marocain a assuré que ces populations représentent en réalité « moins que la moitié des chiffres avancés ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *