Pour le respect du code de la route

Le ministre du Transport et de la Marine marchande, Abdesslam Znined a présidé mercredi une réunion de la commission ministérielle chargée de la sécurité routière. Lors de cette rencontre, le ministre a indiqué que le non-respect du code de la route constitue la principale cause des accidents de la circulation. Et d’affirmer que l’inattention des piétons, l’excès de vitesse, la conduite en état d’ivresse, le non-respect de la priorité et des règles de dépassement sont à l’origine de la plupart des accidents qui continuent d’ensanglanter les routes nationales. «Il est devenu plus que jamais impératif de s’intéresser davantage au contrôle et à la répression», a-t-il déclaré en soulignant la nécessité d’assurer les moyens nécessaires pour les différents agents chargés du contrôle.
Le ministre a, également, évoqué les mesures prises par son département, en application du plan d’urgence adopté par le Premier ministre, le 1er mars 2001 et qui consiste à introduire de nouvelles clauses au projet de code de la route, en examen depuis 1978. Ces nouvelles clauses portent, essentiellement, sur l’obtention des différents types de permis de conduire, de nouvelles normes médicales, la définition de nouvelles conditions pour la conduite des véhicules de transport de marchandises et de voyageurs, l’utilisation dans le milieu urbain de la ceinture de sécurité et l’interdiction pour les enfants de moins de 10 ans d’occuper les sièges-avant. Il s’agit également de l’interdiction de l’utilisation du téléphone portable pendant la conduite, l’élargissement du domaine d’application des amendes et la création de commissions régionales pour le retrait ou la suspension des permis de conduire.
M. Znined a également mis l’accent sur plusieurs mesures d’urgence, relatives notamment à la dynamisation du projet de loi sur la libéralisation du secteur du transport routier, à l’élaboration d’un projet qui contraint les constructeurs à doter les véhicules de transport public d’équipements modernes de sécurité, à la sensibilisation contre le risque d’importation des pneus d’occasion et au renforcement du contrôle dans les gares routières.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *