Pour l’implication des jeunes dans la gestion locale

L’initiative «Fais enten-dre ta voix» par le réseau Maillage, a été lancée mercredi 30 avril à Rabat. Ont pris part à ce  lancement officiel, organisé au siège de la CDG à Rabat, des invités du monde politique et associatif national. Il s’agit de Ahmed Ghayet, président du réseau Maillage, Ahmed Herzenni, président du Conseil consultatif des droits de l’Homme, Mohamed Maliki, vice-président du Lions Club Casablanca Doyen et Aziza Aouad, experte en développement humain. Parmi l’assistance, formée majoritairement par les jeunes de quartiers des différentes villes du Maroc, d’autres invités étaient présents, dont le parlementaire Faouzi Chaâbi et différentes autres personnalités. Cette initiative tombe à point nommé, pour la sensibilisation des jeunes au rôle qu’ils peuvent jouer dans la gestion de leur quotidien. Le Maroc est attendu en effet pour organiser les élections communales de 2009.
Faisant montre d’un intérêt évident pour cette séance consacrée à traiter de la gestion locale, les jeunes assistant n’ont pas manqué de soulever des interrogations et de faire  part de leurs sentiments. «Notre voix n’est pas entendue», se lamentait un jeune. «Pourquoi voter quand on sait que nos doléances ne sont pas prises en compte ?», poursuivait un autre. Une sorte de séance cathartique, où les préjugés commencent à tomber petit à petit, laissant place à une réflexion judicieuse sur les moyens à mettre en œuvre pour l’intégration effective des jeunes dans la politique locale.  L’idée du collectif «Fais entendre ta voix» est née dans l’esprit de jeunes militants associatifs de terrain, œuvrant dans les quartiers populaires et qui s’étaient rendu compte de la réticence et de la défiance des jeunes lors de la campagne pour la participation au vote de 2007. Nombreuses ont été les causes décelées par les intervenants de proximité. Les raisons ainsi exposées s’articulent autour de la perte de confiance en  les partis politiques, enjeux mal explicités des campagnes électorales, manque de communication adaptée en direction des jeunes, en plus de la représentativité déficiente des jeunes sur les listes électorales.    
L’objectif est dorénavant de convaincre les jeunes par leurs pairs. Car qui mieux que des jeunes pour formuler des messages à destination de personnes de la même tranche d’âge ? Forts de ce constat, les membres du collectif «Fais entendre ta voix» s’emploient à convaincre les jeunes que leur avenir dépend de leur implication, par leur droit au vote et par leur devoir de contribuer au renouvellement des élus. 
Le collectif prévoit également plusieurs mesures à prendre. Il est ainsi question d’organiser des rencontres sur le terrain, des débats au cœur des quartiers pour garantir une communication directe, où prendront part des figures célèbres du monde du sport, de l’animation ou de l’art. Il s’agira aussi de montrer aux jeunes l’intérêt qu’ils ont de choisir leurs représentants au sein des conseils communaux, en les interpellant sur la vie au sein de leurs communes, et en les amenant à exposer concrètement les manques à combler et la vision qu’ils ont de leurs communes. Il est même prévu d’organiser des rencontres avec les élus, les candidats et les représentants des partis qui contribueront à cette sensibilisation, pour une meilleure réussite de l’opération.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *