Pour l’insertion des enfants exclus

Le président de la Fondation internationale des Lion’s Club, le Dr Jean Behar a procédé hier mardi à la pose de la première pierre du centre «Princesse Lalla Méryem» à Casablanca, en présence notamment du wali du grand Casablanca, Driss Benhima, le président de la Communauté Urbaine de Casablanca, le directeur de l’Observatoire National des Droits de l’Enfant, le représentant du ministère chargé de la condition de la Femme, la Protection de la Famille et de l’Enfance et l’intégration des Handicapés et d’autres personnalités civiles.
Ce projet sera réalisé en partenariat entre les Lion’s Club des zones Casablanca et Mohammédia qui se sont engagés à rassembler les fonds nécessaires pour sa construction effective, le Secrétariat d’Etat à l’Habitat qui a offert le terrain et l’assistance administrative et l’Association « l’Heure Joyeuse » qui contribue à la gestion et l’organisation de cet établissement social.
Ce projet a pour objet la réinsertion sociale de tout enfant de la rue de moins de 15 ans, exclu de la cellule familiale. L’objectif principal étant de rétablir cet enfant exclu dans ses rapports sociaux avec son entourage. Pour se faire, un processus de réconciliation de l’enfant, avec lui-même tout d’abord, et avec la société ensuite, sera engagé afin de le réintégrer dans sa communauté. En outre, une éducation scolaire de base ainsi qu’une formation professionnelle lui seront prodiguées en vue de lui permettre d’accéder à un emploi et concrétiser une réinsertion harmonieuse dans la société.
C’est dans cette optique que les partenaires du centre « Princesse Lalla Méryem » s’engagent à faire le pont entre l’enfant exclu et la société. La cellule familiale de base de l’enfant de la rue ne sera pas écartée. Les responsables du centre procéderont également à sa reconstitution pour l’épanouissement de l’enfant. L’objectif est de taille. Et pour l’atteindre, un travail de terrain sera mis en place. Appelé Action-rue, ce mode d’action permettra de nouer des relations avec des jeunes et de se familiariser avec leur milieu et leur comportement, en vue d’être reconnu par ce milieu.
Il est à souligner que le centre «Princesse Lalla Méryem» est composé de plusieurs services. Il s’agit principalement d’un centre d’écoute permettant d’accueillir les enfants, de les sécuriser par rapport à leurs besoins vitaux, et de les héberger dans l’urgence, d’un cabinet médical dont l’activité aura une approche personnalisée avec chaque enfant, dirigé par des médecins spécialisés accompagnés dans leurs tâches par des infirmiers, de l’assistance judiciaire aux enfants afin de les défendre pendant les procès, de sensibiliser le juge sur la situation de chaque enfant et d’être l’intermédiaire entre les institutions judiciaires et la famille et de la réinsertion familiale par le biais de la recherche de familles, le suivi de l’enfant tout le long de sa réintégration afin d’éviter sa rechute ainsi que d’évaluer l’action.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *