Pour manquements professionnels Sanctions disciplinaires à l’encontre de trois policiers à Casablanca

Pour manquements professionnels Sanctions disciplinaires  à l’encontre de  trois policiers à Casablanca

Le directeur général de la sûreté nationale a décidé des sanctions disciplinaires allant de la suspension provisoire à l’avertissement à l’encontre de trois responsables de la préfecture de police de Casablanca pour manquements professionnels.

Il s’agit d’un officier de police exerçant à l’arrondissement de Ben Msik qui a été provisoirement suspendu de ses fonctions dans l’attente de sa présentation devant le conseil disciplinaire et ce, suite aux résultats de l’enquête administrative diligentée par l’Inspection générale sur fond de manquements professionnels dans le traitement préliminaire d’une plainte déposée par une mineure qui aurait été torturée et menacée par ses employeurs, indique la direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Le directeur général de la sûreté nationale a également adressé un blâme à un officier principal et à un commissaire principal de police, chef par intérim de l’arrondissement de police qui assurait la permanence lors du dépôt de la plainte et ce, à cause de transgressions et de manquements administratifs relevés par le rapport de l’Inspection générale, précise la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *