Pour un partenariat Ecole-entreprise renforcé

ALM : Comment rapprocher les filières de formation des besoins du marché de l’emploi ?
Jamal-Eddine Tebbaâ : Il faut que le système éducatif se rapproche de l’entreprise et non l’inverse. Une démarche très importante vu la situation actuelle : nous sommes dans un système d’offreurs de profils et non de demandeurs de profils. Le temps est venu pour que les formations et les profils soient relativement adaptés.

Où se traduit ce rapprochement de façon plus concrète ?
Nous ne pouvons pas établir des programmes de formation sans concertation avec le milieu des professionnels. Il s’agit d’impliquer l’entreprise en amont dans l’établissement du contenu des formations comme l’expérience américaine. Les représentants des associations professionnelles doivent faire partie des conseils d’administration des établissements de formation universitaires et professionnels   et non pas avoir juste une présence de forme.

Et qu’en est-il des étudiants ?
Les étudiants doivent être impliqués dans la vie professionnelle. A titre d’exemple, les stages jouent un rôle important dans ce rapprochement. Hélas, ils sont souvent confrontés à des freins réglementaires, dont les problèmes de rémunération, d’encadrement et d’assurance. Parlant d’assurance, les établissements de formation sont obligés d’assurer leurs stagiaires sinon certaines entreprises qui se respectent les refusent.  Le statut du stagiaire doit être également revu dans un sens moins contraignant et plus souple. Un autre problème se pose : celui des absences du service de stage au sein des établissements de formation publics. Ce genre de service permettrait la recherche de stage ainsi que le suivi. L’entreprise pour sa part doit instaurer un système de motivations pour inciter les entreprises à encadrer les stagiaires.

Que jugez-vous nécessaire pour encourager le partenariat école-entreprise ?
Ceci est réalisable. Une campagne visant les associations professionnelles et les entreprises fera l’affaire.
Ce sont elles qui développent et soutiennent les établissements de formation, en parrainant, selon leurs activités, des établissements scolaires. Et ce, selon un cahier des charges bien précis, en tant que membre du conseil d’administration. Ce qui engagera l’entreprise et donnera aux stagiaires plus d’opportunités.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *