Pour une charte d’action syndicale

Dans la perspective de tirer les leçons qui s’imposent depuis la rupture avec l’équipe de Noubir Amaoui, les syndicalistes de l’USFP (Union socialiste des forces populaires) ont tenu à se doter d’une charte qui régit leurs comportements vis-à-vis de la direction de leur formation partisane et à l’égard des autres partis devant participer à la création du nouveau syndicat.
Ce dernier se positionne comme alternative aux centrales existantes, dont en premier lieu la CDT. Dès la fin du mois dernier, des copies d’une charte constituée de 14 points ont été distribuées aux syndicalistes membres de l’USFP en vue de l’assimiler et d’en faire un guide d’action.
Une semaine plus tard, soit samedi et dimanche derniers, des travailleurs des collectivités locales ont tenu leur congrès constitutif à Bouznika, dont la séance d’ouverture s’est distinguée par la présence du Premier secrétaire du parti précité, Abderrahman Youssoufi. Entre temps, soit samedi 8 mars, la majorité des membres du Conseil national du Syndicat national du logement et de l’urbanisme se sont réunis à l’Ecole des architectes à Rabat.
A l’issue de cette réunion, les participants ont décidé de rompre définitivement avec la Confédération démocratique du travail ( CDT), et de s’octroyer le nom du Syndicat démocratique du logement et de l’urbanisme. En même temps, ils ont décidé d’ouvrir l’instance du bureau national à de nouvelles personnes en vue de combler l’absence des membres qui sont restés attachés à la CDT, comme c’est le cas pour Motapha Brahma, membre du Comité exécutif de la centrale précitée et du Secrétariat national du courant radical, « Annahj addiction » ( La voie démocratique).
Dans le même cheminement, des banquiers qui faisaient partie du Syndicat de M. Amaoui, ont décidé, à leur tour, de tenir leur congrès, le week-end prochain et de rejoindre, à l’issue de cette manifestation, le groupe des syndicats qui s’apprêtent à tenir leur congrès constitutif ; et ce au même titre que les travailleurs du secteur de la Santé publique qui tiendront, également, leurs assises nationales les 14 et 15 mars, et seront suivis dans cette voie par le personnel du Transport et du secteur de l’Energie et des Mines.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *