Pour une école à Douar Lahrrach

Dimanche 2 décembre sera un grand jour pour les habitants du Douar Lahrrach. Les fonds d’une soirée ramadanienne regroupant, à Paris, des artistes et des sportifs de renom, des personnalités de la société civile, venus de France et du Maroc, serviront à financer une école et un terrain de sports dans cette petite localité. Cette action est initiée par les membres de « Maillage » (des Nouvelles Générations Marocaines), regroupant les responsables associatifs d’origine marocaine d’une quinzaine de villes de France, et animé par Ahmed Ghayat. Et ce, en partenariat avec le « Club des Partenaires du Maroc », basé à Paris. Une initiative fort louable, qui a le mérite de joindre l’utile à l’agréable. Ce projet s’inscrit dans la foulée de la construction d’une Maison des Jeunes à Dar Bouazza, le 24 janvier 2001, ainsi que la mise en place d’un terrain de sports à Ben Abid, avec la collaboration de « l’Heure Joyeuse » à Casablanca. Et si ces actions ne devaient véhiculer qu’un seul message, celui-ci serait : solidarité avec le pays d’origine, le Maroc. Ce qui fait chaud au coeur, c’est de constater que, aujourd’hui, la jeunesse prend le relais de la première génération. Et avec ses amis –et les amis du Maroc -, elle contribue au renforcement des liens entre les deux pays. « Maillage » regroupe des jeunes Marocains résidant dans différentes régions de France, qui oeuvrent en milieu associatif et visent à aider la jeunesse des quartiers et des banlieues. Et, parmi ses ambitions, la contribution au développement et à la modernisation de son pays d’origine. De même, elle entend apporter une aide à la jeunesse marocaine vivant en France, participer au développement du mouvement associatif, mais également promouvoir l’image de jeunes issus de l’émigration. «Maillage» se fixe également pour objectif d’établir un partenariat avec les Organisations non gouvernementales agissant dans les domaines de la solidarité et de la jeunesse au Maroc. Pour sa part, le Club des partenaires du Maroc regroupe des Marocains, Français d’origine marocaine de toutes nationalités et confessions, qui souhaitent oeuvrer pour un partenariat utile entre la France et le Maroc. Et ce, à travers la constitution d’un réseau de connaissances entre les deux pays, la prospection pour découvrir, recenser et faire émerger des talents, des potentialités. Mais surtout représenter un relais direct et efficace entre partenaires d’un même champ de compétences. Vaste programme pour les deux entités, qui, osons l’espérer, sauront créer la synergie nécessaire pour accomplir des choses utiles dont la simplicité pour la plupart, relève du rêve pour certains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *