Pour une école adaptée à son époque

Le Maroc veille à ce que les concepts et les dimensions humanitaires du droit international figurent désormais dans les programmes d’enseignement et les nouveaux manuels scolaires, a souligné le ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, Habib El Malki. Dans une allocution prononcée en son nom par un responsable de son département, lors d’une rencontre à Amman sur la diffusion du droit international humanitaire, le ministre a indiqué que le Maroc, qui accorde un intérêt particulier au programme du droit international humanitaire, veille, dans le cadre de la réforme de l’enseignement et de la mise en application de la charte nationale de l’éducation et de la formation, à ce que les concepts et les dimensions humanitaires du droit international humanitaire figurent dans les « nouveaux manuels scolaires », les « programmes d’enseignement » et « les espaces scolaires ». « L’objectif de l’enseignement des concepts du droit international humanitaire est d’inculquer aux jeunes apprentis les principes du respect de la vie et de la dignité humaine », a-t-il dit. Il a par ailleurs souligné que la rencontre d’Amman est appelée à constituer un pas en avant dans la mise en oeuvre du programme du droit international humanitaire en offrant notamment l’opportunité de passer en revue les expériences des pays arabes en la matière et de procéder à l’évaluation du bilan des réalisations accomplies dans ce domaine. Cette rencontre, qui réunit des experts venus de 14 pays arabes, sera également l’occasion d’échanger les points de vue en matière d’éducation sur la diffusion des concepts du droit international humanitaire dans les systèmes arabes d’enseignement, a-t-il ajouté. M. El Malki a relevé que le droit international humanitaire est profondément enraciné dans les civilisations, les cultures et les religions, précisant que « les concepts des droits et des devoirs ne peuvent en aucun cas être dissociés de ceux de la dignité humaine et de l’avenir de l’humanité ». Les participants à cette rencontre, initiée par la Ligue arabe, en collaboration avec le comité international de la Croix rouge (CICR) et du Croissant rouge jordanien et d’organismes gouvernementaux jordaniens, examineront durant cinq jours plusieurs thèmes dont le rôle du CICR, la dynamisation du droit international humanitaire et la problématique d’intégrer cette matière dans les programmes d’enseignement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *