Pour une nouvelle approche

C’est la période des vacances. Après toute une année de dur labeur, les élèves et leurs parents se préparent pour la saison estivale. Dès la première semaine de ce mois de juillet, c’est le début des colonies de vacances.
De nos jours, beaucoup de familles optent pour cette formule. Elle leur revient, d’un côté, moins cher et leur permet, de l’autre, de passer leurs villégiatures en ayant la conscience tranquille sur la sécurité et la santé de leurs enfants, et à ces derniers, surtout, d’acquérir de notions sur la vie en groupe. En pleine nature, s’allonger et se relaxer en suivant plusieurs programmes variés permet à la relève de demain de rompre avec l’atmosphère de la routine de toute une année et de brocanter de nouvelles expériences par l’intermédiaire de la découverte de la nature et de l’observation. Ces expériences sont essentielles pour l’équilibre psychique des enfants et leur inculquent également le sens de la responsabilité et l’intégration dans la vie en société. Elles font apparaître leurs vocations et leur offrent une occasion de s’épanouir et de s’orienter dans un cadre adéquat.
Dans ce sens, plusieurs associations, de la société civile, procèdent à l’organisation des colonies de vacances à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Ces institutions sociales se diffèrent en fonction des associations qui y adhèrent et l’effectif des enfants encadrés chaque année. La commission nationale, des colonies de vacances, qui se trouve sous la tutelle du ministère de la Jeunesse et des Sports, avec neuf associations, vient en tête. Ensuite, on trouve la Fédération nationale de scoutisme marocain, qui regroupe l’Association hassania du scout marocain et l’organisation islamique du scoutisme, les oeuvres sociales des différents ministères et enfin celles des entreprises d’État et des entreprises privées. Il est à souligner que parfois, dans certaines colonies de vacances, les responsables présentent aux enfants des programmes complètement différents de ceux, proposés aux parents au départ.
Dans certains cas, le tout se déroule au grand dam des marmots. Pour les entreprises privées et les autres organismes de l’Etat, tels l’Office national d’électricité (ONE), l’Office chérifien des phosphates (OCP) ou la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), ils ont toujours organisé leurs propres colonies de vacances, au sein des centres d’accueil dont elles disposent. Des centres qui ont toujours fait le bonheur des enfants bénéficiaires.
Quant aux autres ministères, ils disposent, pour leur part, de leur dispositif d’accueil. Chaque ministère est doté de centres d’accueils aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Il faut dire que ces activités éducatives dans la nature et loin du milieu familial revêtent une importance capitale dans la vie de l’enfant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *