Pour une ville propre

Le Conseil de la ville de Casablanca (CVC) a signé, mardi, avec trois opérateurs européens un accord de concession de la gestion déléguée de nettoiement et de ramassage des ordures ménagères.
A l’issue d’un appel d’offres par le CVC pour la délégation des déchets solides et la propreté de la ville de Casablanca, lancé le 12 août 2003, trois sociétés ont été retenues pour s’adjuger la gestion déléguée des déchets ménagers, pour une durée de dix ans.
Il s’agit de deux opérateurs français d’une expérience internationale, « Smartcolect », « Segedema » et d’un espagnol « Tecmed », a indiqué le président du CVC, Mohamed Sajid, en marge de la cérémonie de la signature de cet accord, qui s’est déroulée au siège de la wilaya du Grand Casablanca. Les termes de l’accord portent notamment sur la collecte, le transport et l’évacuation des déchets domestiques vers les décharges publiques de Casablanca.
Les entreprises qui deviendront opérationnelles à partir du mois de mars, assureront également le nettoyage des lieux de centralisation des ordures et devront mener des campagnes de sensibilisation et d’information des citoyens sur la propreté de leur ville. Pour mieux maîtriser la gestion de ce service public, a expliqué M.Sajid, le territoire de la ville de Casablanca a été divisé en cinq zones réparties entre les trois sociétés adjudicatrices.
Ainsi, Smarcolect opère dans la zone 1 qui englobe Sidi Belyout, Anfa, Moulay Youssef et Maârif, les zones 2 et 4 comprenant El Fida, Mers Sultan, Drissia, Bouchentouf, Méchouar et Roches noires, Hay Mohammadi, Ain Sbaâ et Sidi Bernoussi, ont été attribuées à Tecmed. La troisième et la cinquième zone comprenant Ain Chok, Sidi Maarouf et Lissasfa, sidi Othmane-Sbata, Salmia et Ben Msik, ont été cédées à l’opérateur Ségédema.
Outre le matériel de collecte et de nettoiement utilisé actuellement par les arrondissements et qui sera mis à leur disposition, les sociétés adjudicatrices sont appelées à investir dans les nouveaux matériels. Au niveau social, le personnel des ex-communes sera mis à la disposition des sociétés et bénéficiera d’un programme de formation qui lui permettra d’offrir aux citoyens des services de qualité, a précisé M. Sajid.
Le contrôle de ces gestions déléguées sera effectué par le biais d’un service de contrôle et de régulation au sein de la commune urbaine de Casablanca, qui s’appuiera sur des antennes installées au niveau de chaque arrondissement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *