Poussière noire à Kénitra: Un plan d’action sera présenté à la mi-juin

Poussière noire à Kénitra: Un plan d’action sera présenté à la mi-juin

La secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Nezha El Ouafi, a pris plusieurs mesures pour réduire la propagation de la poussière noire dans la ville de Kénitra.

Celle-ci a indiqué mardi au Parlement qu’un plan d’action est en cours de préparation pour l’amélioration de la qualité de l’air et la réduction des rejets de particules dans l’air, dont le contenu sera présenté aux acteurs locaux à la mi-juin.

Parmi les initiatives qui ont déjà été effectuées figurent la participation active aux travaux du Comité technique régional permanent pour le suivi de la qualité de l’air et l’organisation d’une campagne de mesure de la qualité de l’air à Kénitra qui a été organisée du 13 mars au 5 avril, par le laboratoire national de l’environnement. Les résultats de cette opération ont montré que les teneurs du dioxyde de soufre, du monoxyde de carbone et de l’ozone respectent la limite maximale règlementaire de la qualité de l’air, tandis que la concentration des particules en suspension dépasse les normes spécifiées.

Notons également l’achèvement de la topographie des émissions de polluants atmosphériques dans les villes de Kénitra, Sidi Kacem et Sidi Slimane, permettant l’évaluation des émissions de gaz par les moyens de transport et les unités industrielles. Mme El Ouafi a rappelé, que le comité technique, composé des représentants des autorités, des élus, des délégations régionales, des représentants des associations, des organismes professionnels concernés et des institutions scientifiques, a organisé plusieurs visites sur le terrain, durant les mois de février et mars 2017, incluant 21 unités industrielles, notamment deux centrales de production de l’énergie électrique à Kénitra, afin de déterminer la mise en œuvre des procédures et des mesures environnementales pour réduire les émissions polluantes.

Un délai allant d’un mois à trois mois a été accordé à ces unités pour respecter les recommandations du comité et prendre les mesures d’adaptation environnementale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *