Poutine satisfait de sa visite au Maroc

Le président Vladimir Poutine a quitté Casablanca pour regagner Moscou, jeudi en fin d’après-midi, au terme d’une visite au Maroc au cours de laquelle il s’est entretenu avec SM le Roi Mohammed VI. Le président de la Fédération russe a été, en effet, officiellement accueilli jeudi par SM le Roi Mohammed VI, au Palais royal de Casablanca. Au moment de son arrivée à la place du Mechouar, une salve de 21 coups de canons retentissait en signe de bienvenue.
Le Souverain a également eu avec son illustre hôte des entretiens sur les moyens de développer les relations économiques.
Ces entretiens se sont déroulés en présence de Serguei Prikhodko, assistant du président russe et Alexandre Saltanov, vice-ministre des Affaires étrangères, ainsi que de Mohamed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération.  Les deux chefs d’Etat ont ensuite présidé la cérémonie de signature de plusieurs accords de coopération entre les deux pays. Notamment dans les domaines de la justice, des pêches maritimes, du tourisme, de la culture, de la communication, de l’agriculture, de l’éducation physique, de la santé et dans celui des banques. L’économie et le commerce ont ainsi occupé une place de choix en matière de coopération entre les deux pays. SM le Roi Mohammed VI a par la suite offert un déjeuner officiel en l’honneur du président russe.
La visite officielle de M. Poutine au Maroc est la première du genre effectuée par un chef d’Etat russe. Elle intervient à la suite de celle que SM le Roi Mohammed  VI a effectuée en Russie en octobre 2002 et au cours de laquelle les deux parties avaient signé la Déclaration commune sur le partenariat stratégique. Rappelons qu’outre cette déclaration, le Maroc et la Russie sont liés par plusieurs accords de coopération touchant plusieurs secteurs, notamment l’agriculture, les télécommunications, les technologies d’information, et la pêche maritime.
Le Maroc est en fait considéré comme l’un des principaux partenaires de la Russie en Afrique. Depuis 2002, les échanges commerciaux entre les deux pays ont été multipliés par trois, atteignant près de 1,5 milliard de dollars en 2005. Mais ce n’est pas pour autant suffisant. La Russie a, en effet, été détrônée lors du premier semestre 2006 de sa place de premier fournisseur de pétrole du Royaume par l’Arabie Saoudite et l’Iran. Moscou a exporté pour 216 millions d’euros contre 423 millions d’euros pour la même période en 2005, soit une chute de moitié. Par sa visite au Maroc, le président russe Vladimir Poutine signe la relance des relations économiques entre les deux pays. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *