Pr Harouchi pour un enseignement efficace

Pr Harouchi pour un enseignement efficace

«Pour un enseignement efficace : l’approche par compétences», c’est le titre de l’ouvrage événement du Professeur Abderrahim Harouchi dévoilé, mardi 9 novembre, au siège de l’Université Hassan II à Casablanca en présence de diverses personnalités illustres du monde de l’enseignement et de la politique. Paru aux éditions Le Fennec, cet ouvrage est conçu comme un guide à l’usage des enseignants et des formateurs. M.Harouchi, professeur de chirurgie pédiatrique, doyen de la Faculté de médecine de Casablanca (1985-1991) et ancien ministre de la Santé (1992 1995), part du postulat qu’ «un pays vaut ce que vaut son système éducatif ou son école». Selon lui, «depuis une dizaine d’années, les études internationales soulignent qu’un système éducatif vaut ce que valent ses démarches pédagogiques et les enseignants chargés de les mettre en œuvre». Ainsi, tous les pays développés portent un intérêt particulier à la pédagogie et sont en train d’investir massivement dans la pédagogie et la formation pédagogique pour enseignants, c’est ce qu’on appelle les réformes de troisième génération. «Ce sont donc des pistes d’action pour notre système éducatif», a indiqué le professeur Harouchi et également ex-ministre du Développement social, de la Famille et de la Solidarité de 2004 à 2007. Et c’est aussi justement la raison d’être de cet ouvrage de plus de 400 page et qui comporte 50 fiches thématiques, reparties en quatre parties. Par ailleurs, cet ouvrage de M. Harouchi fera l’objet d’une série de conférences dans les universités marocaines pour répandre «la bonne parole». Dans son exposé, Pr Harouchi a expliqué qu’«un système éducatif est présumé inefficace jusqu’à ce qu’il apporte la preuve du contraire». Les récentes enquêtes internationales vont toutes dans ce sens. D’après lui, ces dernières montrent qu’il y a un très grand décalage entre ce qu’on veut faire et ce qui se fait dans la pratique quotidienne.  Entamées en 1995, les nouvelles réformes les plus efficaces sont parties du constat : «il y a une très grande différence entre d’un côté le savoir et d’un autre côté la capacité à mobiliser toutes connaissances et son savoir pour faire face à des situations nouvelles, des problèmes complexes», a indiqué Pr Harouchi. D’où le grand dilemme actuel «savoir versus compétences».


 Les quatre parties de l’ouvrage
«Pour un enseignement efficace : l’approche par compétences» d’Abderrahim Harouchi est paru aux éditions Le Fennec (prix : 200 DH). Préfacé par Rachid Belmokhtar, président de l’ONDH, il est répartis en quatre parties. La première concerne l’efficacité de l’enseignement et l’importance des démarches pédagogiques. La deuxième analyse comment peut-on partir des besoins d’un pays ou les besoins d’un marché jusqu’à l’élaboration des programmes en passant par les compétences. La troisième partie concerne spécifiquement les enseignants : comment planifier et mettre en œuvre un enseignement efficace. Et, enfin, la quatrième partie qui concerne et les responsables et les enseignants, aborde la question de comment planifier et mettre en œuvre une évaluation fiable et efficace.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *