Première session régionale du parlement de l’enfant à Tanger

Première session régionale du parlement de l’enfant à Tanger

Plus de soixante-dix enfants parlementaires se sont réunis, du 4 au 6 mars, à Tanger, en session régionale au titre de l’année 2011. Organisée sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Meryem, présidente de l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) et du parlement de l’enfant, cette première session s’est distinguée par la programmation d’un certain nombre d’activités dont la présentation de la charte du parlement de l’enfant et les dispositions de la convention des Nations unies relatives aux droits de l’enfant, une séance-débat autour du thème choisi pour cette manifestation, des ateliers thématiques des priorités de l’enfant ainsi que l’élection des membres de la commission d’arbitrage du parlement de l’enfant et de leurs adjoints respectivement dans les trois régions. «Cette session régionale est l’occasion pour les enfants parlementaires d’approfondir leurs connaissances et de développer leurs méthodes d’approche. Ce qui leur permet de préparer des dossiers relatifs à la vie collective», a indiqué le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de la région Tanger-Tétouan, Abdelouahab Benajiba, lors de la séance d’ouverture de cette première session régionale. Organisés par l’ONDE en collaboration avec l’AREF de la région Tanger-Tétouan, les travaux de cette première session se sont déroulés sous le thème «La santé psychique et mentale de l’enfant». Les nouveaux jeunes députés ont été encadrés notamment par des animateurs, des anciens enfants parlementaires et des cadres du ministère de l’éducation nationale. Selon le directeur exécutif de l’ONDE, Said Raji, les amendements apportés à la charte du parlement de l’enfant ont permis la programmation, en plus de la session nationale, de deux autres sessions régionales organisées au niveau régional. «Ces amendements ont permis le renforcement du rôle des enfants parlementaires par leur participation effective dans la gestion de la chose locale», a-t-il précisé. Ce responsable a poursuivi que cette première session régionale serait suivie par une deuxième à caractère thématique. «Cette première session, dont le thème a été proposé par SAR la Princesse Lalla Meryem, est une rencontre de formation sur la convention internationale des droits de l’enfant, y compris les protocoles qui y sont liés, et la charte du Parlement de l’enfant», a affirmé M. Raji, faisant remarquer que la deuxième partie de cette session de formation permettait aux enfants parlementaires d’apprendre les mécanismes de base pour réaliser des études de terrain et des reportages. Créé en 1999, le Parlement de l’enfant est un forum de dialogue, d’éducation à la citoyenneté et de concertation entre tous les enfants parlementaires, qui représentent les différentes régions du Royaume.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *