Préparation des examens : Faut-il privilégier les compléments alimentaires ?

Préparation des examens : Faut-il privilégier les compléments alimentaires ?

Qui dit examen, dit stress, anxiété, manque de sommeil, surmenage, trac, trou de mémoire…Une période éprouvante pour les étudiants qui ne savent pas gérer leur angoisse. Difficultés à se concentrer, pertes de tous ses moyens devant la feuille d’examen  telles sont  les conséquences d’un stress mal géré. Pour lutter contre le stress et la fatigue, les étudiants ont souvent recours aux compléments alimentaires présentés par les publicitaires comme des produits miraculeux. Existant sous forme d’ampoule, de gélules ou de comprimés, ces compléments auraient des effets bénéfiques sur la mémoire et la concentration et stimuleraient l’activité mentale et cérébrale. Ce qui est totalement faux selon le docteur Khadija Al Zemmouri, neurologue. «Les compléments alimentaires n’ont pas d’effet direct sur le cerveau. Ils sont utilisés pour lutter contre la fatigue. Il n’existe pas de médicaments qui améliorent la mémoire», souligne t-elle. Beaucoup de spécialistes reconnaissent que le seul effet notable que peuvent avoir ces compléments est un « effet placebo». La prise de ces compléments est conseillé dans le traitement de certaines maladies dans la mesure où ils comblent les carences en vitamines ou minéraux. Le diagnostic médical permettra ainsi de déterminer la prise ou non de ces compléments. Toutefois, cette prise doit être spécifique et contrôlée notamment  lors d’une anémie ou de régimes alimentaires spéciaux.  Selon le Pr Fatima Marouane, présidente de la Société marocaine d’endicronologie, diabétologie et nutrition ( SMEDIAN), les étudiants doivent se préparer à l’avance aux examens. «La période des examens est une période de grand stress. Les étudiants ont tendance à prendre de manière excessive des compléments alimentaires ou des excitants. Ce qui n’est  pas bon pour la santé. Leur utilisation de manière excessive peut être dangereuse.A titre d’exemple, une surconsommation de vitamine A et E peut augmenter le risque d’un cancer. De même qu’un excès de fer peut abîmer le foie. Ces compléments sont inutiles pour les personnes qui ont une bonne hygiène de vie», explique le Pr Marouane. Durant la période des examens, une alimentation équilibrée est fortement recommandée. «Le cerveau est très sollicité et a besoin d’énergie. Son carburant essentiel est le glucose. Il est important de privilégier les aliments riches en glucide lent, c’est-à-dire les féculents ( riz, pates, pomme de terre…). Une alimentation équilibrée apporte l’ensemble des nutriments indispensables. Les fruits et les légumes doivent être consommés en quantités suffisantes ainsi que la viande, la volaille et le poisson. Il faut également boire suffisamment d’eau pour éviter la déshydratation», souligne le Pr Marouane. Et d’ajouter : «Les étudiants doivent éviter les grignotages et les sucres rapides. Quand on prend trop de sucre, on stimule l’insuline et on risque de faire de l’hypoglycémie. Ce qui peut perturber la capacité de concentration». Les étudiants doivent respecter les trois repas par jour.  «Il ne faut surtout pas sauter le petit déjeuner qui est primordial. Plusieurs études à ce sujet ont montré que prendre le petit déjeuner améliore les performances intellectuelles», affirme le Pr Marouane. Ces effets sont  d’autant plus marqués lorsque le petit déjeuner est riche en glucides. Lors des examens, il faut éviter une consommation excessive de caféine. Des effets indésirables peuvent surgir : tremblements, anxiété, colère, coliques, palpitations, insomnies, troubles cardiaques. Une consommation abusive masque la fatigue mais ne supprime en aucun cas  le besoin de repos. Rien ne vaut un bon sommeil qui permettra de diminuer le stress.


 L’Omega 3 pour une mémoire performante
Les troubles de mémoire et de concentration surgissent en masse en période des examens. Ainsi la nutrition joue un rôle significatif dans le maintien des fonctions précitées. A cet effet, il est important d’assurer un apport adéquat en macro et micronutriments. Il est à noter que le cerveau est composé en majeur partie de gras. L’une des composantes indispensables à l’amélioration des performances intellectuelles est l’Omega 3. Classé comme acides gras essentiels, l’Omega 3 n’est pas produit par l’organisme humain. Une diète pauvre en oméga-3 pourrait affaiblir la structure et la composition des membranes des neurones, affectant ainsi la chimie du cerveau. Par ailleurs, une diète trop riche en gras saturés en majorité de source animale et en gras trans peut provoquer une dégénérescence des neurones et réduire les performances intellectuelles. L’Omega 3 est présent en grandes quantités dans certains poissons gras, la noix, la cameline et le colza. Afin de booster la mémoire et faire le plein d’Omega 3, il faut manger également les viandes et les œufs qui doivent être consommés au moins une fois par jour.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *