Près de 14.000 dons de sang réalisés à mi-Ramadan

Près de 14.000 dons de sang réalisés à mi-Ramadan

61% de l’objectif de la campagne est déjà atteint

Dans certaines villes, l’objectif a largement été dépassé. C’est notamment le cas de la ville d’Al Hoceima où le nombre de dons réalisés s’est chiffré à 550 alors que l’objectif était de 371.

La campagne du don du sang durant le mois de Ramadan va bon train. Les derniers chiffres communiqués par le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie (CNTSH) sont plutôt rassurants. Ainsi, durant les 15 premiers jours du mois de Ramadan, à savoir du 7 au 21 mai, 13.980 dons ont été réalisés, ce qui représente un taux de 60,8% par rapport à l’objectif fixé qui est de 25.841.  Signalons que l’objectif initialement prévu lors du lancement de la campagne était d’atteindre 23.000 dons. Dans certaines villes, l’objectif a largement été dépassé.

C’est notamment le cas de la ville d’Al Hoceima où le nombre de dons réalisés s’est chiffré à 550 alors que l’objectif était de 371, ce qui représente un taux de réalisation de 148,2% par rapport à l’objectif fixé. C’est aussi le cas de la ville de Béni Mellal où les donneurs ont été très nombreux. Ainsi, 703 poches de sang ont été collectées alors que l’objectif prévu était de 576 dons (objectif atteint à 122%). Il en va de même pour la ville de Tétouan où les donneurs ont été très nombreux. Ainsi, 400 poches de sang devaient être collectées durant le mois de Ramadan.

A la date du 21 mai, 421 dons ont été collectés, ce qui représente un taux de 105,3% par rapport à l’objectif. A Rabat et Casablanca, le nombre de poches de sang à collecter est, respectivement, de 5.359 et 5.906. Ces objectifs sont atteints à 54,9% à Rabat (2.944 poches de sang collectées) et à 39% à Casablanca (3.255). A Agadir, l’objectif a été atteint à 54,6% avec 696 dons réalisés sur les 1.274 dons prévus. Dans la ville de Tanger, on relève 698 dons alors que l’objectif est de 811, ce qui représente un taux de 86,1%. A Meknès, 866 dons de sang ont été effectués alors que l’objectif est d’atteindre   1.680 dons, ce qui représente un peu plus de la moitié de l’objectif fixé (51,5%). Ce qui n’a pas été le cas pour la ville de Fès où l’objectif a été atteint à seulement 40,7% (895 dons réalisés sur un objectif de 2.200). La situation est alarmante à Marrakech où les dons ont été très faibles. Les chiffres du CNTSH font état de seulement 631 dons alors qu’il est prévu d’atteindre 2.524 dons durant le mois sacré. Et par conséquent, l’objectif n’ a été atteint qu’à 25%. 

Par ailleurs, à Dakhla, où 30 poches doivent être collectées, aucun don n’a été réalisé. Le Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie ambitionne d’atteindre l’autosuffisance sanguine pendant le mois sacré de Ramadan et enregistrer 100% des dons volontaires. Rappelons que cette initiative est organisée en coordination avec les délégations des affaires islamiques et les conseils locaux des ouléma.

En dehors des diverses campagnes qui sont menées tout au long de l’année,  les Marocains  sont invités à participer massivement et régulièrement aux dons de sang et à se présenter aux centres de transfusion sanguine au moins trois fois par an, notamment lors des périodes de crise, ce qui  permettra  d’alimenter les stocks de produits sanguins. Le CNTSH ambitionne de relever la moyenne des donneurs de sang de 4% par an, et de maintenir à 100% le taux des donneurs volontaires d’ici 2020. Les dons de sang sont nécessaires pour sauver des accidentés, mais aussi des malades qui ont besoin chaque jour de produits sanguins.

A l’heure actuelle, aucun produit artificiel ne peut remplacer le sang humain. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *