Près de 180.000 candidats décrochent leur Bac

Près de 180.000 candidats décrochent leur Bac

Cette année, ils ont été plus nombreux à décrocher le fameux sésame. Selon les statistiques du ministère, 179.604 candidats ont été admis contre seulement 156.429 candidats lors de la session de juin 2014.

Le taux de réussite des bacheliers scolarisés s’est élevé à 51,54% soit 167.089 lycéens.
S’agissant des candidats libres, 17,06% ont réussi leur examen contre 19,24% au cours de la précédente année scolaire. Une fois de plus, les filles ont devancé les garçons. Le taux de réussite des candidates s’est fixé autour de  49,79%, contre 41,23% pour les candidats.  
Sans grande surprise, les branches scientifiques se sont illustrées par rapport aux branches littéraires. Le taux de réussite dans les filières scientifiques et techniques a atteint 47,68% contre 44,48% dans les filières littéraires et d’enseignement originel.

La session de rattrapage  prévue du 7 au 9 juillet prochain sera ouverte à quelque 176.500 candidats, soit 44,42% de l’ensemble des candidats qui ont passé les examens de la 1ère session. Il est à noter que  397.459 élèves ont passé les épreuves de la session de juin contre 506.814 candidats initialement  inscrits.   

Cette année, le Bac s’est déroulé sous haute tension. La fuite des sujets avait créé une véritable polémique. Le ministre de l’éducation nationale, Rachid Belmokhtar, qui est finalement sorti de son silence dans cette affaire avait indiqué mardi 23 juin au Parlement que ces fuites  n’ont concerné que quatre établissements dans quatre villes sans donner plus de détails. Selon le ministre, les services de sécurité du ministère de l’intérieur poursuivent toujours leurs enquêtes en vue d’identifier les personnes impliquées dans cette affaire.

Celui-ci a également fait savoir que son département a  mis en place un comité de veille pour suivre les répercussions de la fuite des épreuves. M. Belmokhtar a également reconnu que l’augmentation des cas de fraude constitue un phénomène préoccupant et appelle les parents d’élèves et l’ensemble des parties concernées à adhérer au processus de moralisation de l’école. Cette année, le nombre de fraudes a explosé par comparaison à l’année précédente. Selon les chiffres du ministère de tutelle, 3.066 cas de fraude ont été recensés  contre 1.321 cas lors de la session de juin 2014.
Par ailleurs, l’enquête menée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) avait permis l’arrestation de 57 personnes, dont 10 femmes.   
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *