Près de 34% des Marocains souffrent d’hypertension

Près d’un tiers des adultes souffrent de l’hypertension artérielle au Maroc. Elle constitue la principale cause des maladies cardiovasculaires dans le monde et représente dans notre pays un problème de santé publique. Le 17 mai sera célébrée la Journée mondiale de l’hypertension artérielle. L’occasion pour sensibiliser les citoyens sur la gravité des complications médicales de cette maladie et de leur informer sur sa prévention, sa détection et son traitement. A cette occasion, la Société marocaine d’hypertension artérielle (SMHA) organisera une marche à la Corniche à Casablanca pour montrer à chacun que l’activité physique est l’un des meilleurs moyens de prévention de l’hypertension. Un chapiteau de dépistage sera mis en place pour ceux qui souhaitent faire dépistage. Lors d’une conférence qui s’est tenue mercredi 7 mai à Casablanca, Saïd Chraïbi, Professeur en cardiologie et secrétaire général de la SMHA a indiqué que «33,6%  des Marocains présentent une hypertension artérielle. Elle constitue non seulement un problème de santé publique mais un puissant facteur de risque». L’hypertension artérielle est la plupart du temps ignorée par les personnes qui en souffrent car ses conséquences ne sont visibles qu’à long ou moyen termes.  C’est pourquoi il est indispensable de procéder à des dépistages réguliers. L’auto-mesure tensionnelle permet de favoriser la participation du patient au suivi de son hypertension et aider le médecin à mieux la soigner. Elle exerce un impact des plus positifs sur la morbidité et la mortalité liées à l’hypertension. Cette mesure est recommandée une fois par an à partir de l’âge de 40 ans. La tension artérielle est définie par deux chiffres. Le premier chiffre, le plus haut, correspond à la pression systolique, moment où le cœur se contracte et pousse le sang vers les artères. Au repos, ce chiffre  doit normalement être inférieur à 14. Le deuxième chiffre, le plus bas, correspond quant à lui à la pression diastolique, moment où le cœur est relaxé et se remplit de sang. Il est normalement, au repos , inférieur à 9. La tension idéale de référence est de 12/7. Cela dit, les chiffres varient selon le sexe : les hommes ont souvent une tension un peu plus élevée que les femmes.
L’hypertension artérielle qui est une maladie silencieuse, sans symptômes touchent 1 milliard de personnes dans le monde. Dès 2025, à cause du vieillissement de la population et de l’évolution du mode de vie qui favorise l’obésité et la sédentarité, il faudra compter 1,5 milliard de malades. Il est donc plus que jamais crucial de détecter cette maladie au stade le plus précoce possible et de la traiter afin d’éviter des complications.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *