Près de 35.000 cas de violences recensés en 2008

Près de 35.000 cas de violences recensés en 2008

La violence à l’encontre des femmes prend des proportions plus qu’alarmantes au Maroc. La Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, célébrée chaque année le 25 novembre, est l’occasion de dresser un état des lieux de ce fléau qui constitue un grave problème de santé publique et des droits de l’Homme. Le rapport annuel de l’Observatoire marocain des violences faites aux femmes «Oyoune Nissaiya» présenté mardi 24 novembre à Casablanca est particulièrement accablant. Le document indique qu’en 2008, 34.242 cas de violences ont été recensés. Celles-ci sont physiques, sexuelles, juridiques, économiques et psychiques. Le rapport relève 18 cas de suicide, 2.867 cas pour coups et blessures. Ces violences ne sont pas sans conséquences, puisque 1.299 femmes ont perdu leur foyer, 858 se sont retrouvées sans emploi et 1.181 souffrent d’une dépression nerveuse. Des chiffres choquants qui révèlent l’insuffisance des actions menées pour lutter contre ce phénomène. A noter que l’Observatoire a traité 3.547 dossiers durant l’année dernière. Pour l’Observatoire, la lutte contre ce fléau implique la mise en place d’une politique adaptée. Sur le plan juridique, il y a un véritable vide. Une loi destinée à protéger la femme contre la violence tarde à voir le jour. Le projet de loi visant à pénaliser la violence à l’égard des femmes n’a pas encore été finalisé par le ministère du Développement social.
Lors de cette rencontre, l’Observatoire a appelé à la réactivation de la stratégie nationale contre la violence à l’égard de la femme, à l’adaptation des lois nationales avec la convention de lutte contre toutes les formes de discrimination à l’égard de la femme. Il regrette le manque d’implication de la part du gouvernement et revendique la mobilisation des moyens financiers conséquents pour lutter contre ce fléau.


Enquête du HCP sur la violence à l’égard des femmes :

Les premiers résultats pour juin 2010

Pour soutenir les efforts du Maroc dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes et mettre à la disposition des décideurs et des intervenants dans le domaine des droits des femmes une information fiable et exhaustive, le Haut Commissariat au Plan réalise depuis mars 2009,une enquête nationale sur la prévalence de la violence à l’égard des femmes.Celle-ci est menée en étroite collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la femme (UNIFEM).
Les premiers résultats de l’enquête sont prévus pour le mois de juin 2010.Cette enquête d’envergure cible 9.000 ménages et couvrant les différentes régions du Royaume. Elle a ainsi pour objectif de mesurer la prévalence du phénomène et de ses différentes formes dans la société marocaine. Il est aussi question d’identifier les caractéristiques des femmes victimes de violences et les caractéristiques de leur environnement socio-économique. Cette enquête, en phase finale de collecte des données sur le terrain, permettra de produire une série d’indicateurs pour une connaissance approfondie de ce fléau. Des informations nécessaires pour l’élaboration des politiques publiques de lutte contre la violence à l’égard des femmes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *