Présentation à Fès du projet du CHU Hassan II

Le wali de la région de Fès-Boulemane, Lahoucine Tijani a présidé mardi à Fès une rencontre entre les autorités locales, les élus et les représentants des départements ministériels de la Santé et de l’Equipement.
Cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur le projet du Centre hospitalier et universitaire Hassan II (CHU) et d’annoncer le lancement, incessamment, des travaux de la première tranche. Intervenant à cette occasion, Al Mountacer Charif Chefchaouni, directeur par intérim du CHU, a indiqué que l’objectif de l’hôpital est de former, chaque année, 220 médecins généralistes, 50 médecins spécialistes, 250 infirmiers polyvalents, 30 infirmiers spécialisés et 20 techniciens.
La mission de recherche, a-t-il ajouté, sera menée conjointement par la faculté de médecine et la faculté des sciences de Fès, à travers l’élaboration des études épidémiologiques et cliniques sur des problèmes de santé propres à la région. Le futur hôpital, a-t-il ajouté, sera géré de manière rationnelle pour permettre aux équipes soignantes de prendre en charge les patients dans des conditions conformes aux normes internationales. M. Chefchaouni a indiqué que le CHU dont le coût global est estimé à 900 millions de dirhams, profitera essentiellement aux régions du Centre et de l’Oriental.
De son côté, Abdelhay Laghmam, directeur des équipements et de maintenance au ministère de la Santé a expliqué que le CHU sera construit sur la route de Sefrou et près de la faculté de médecine, sur une superficie totale de huit hectares. Son financement sera assuré conjointement par l’Etat à raison de 200 % et le Fonds de développement saoudien (80 %). Il sera réalisé en deux tranches.
La première d’un coût de 550 millions de dirhams, porte sur la construction d’un centre de consultation, d’un laboratoire, d’un institut médico-légal et 910 lits. La seconde dont le lancement des travaux est prévu pour 2003, porte sur l’édification d’un centre d’oncologie, de bâtiments administratifs, d’un internat et de dépendances.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *