Prévenir l’impact des catastrophes

Le Croissant Rouge Marocain, en collaboration avec la Fédération internationale des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge, a organisé un premier atelier du 29 janvier au 8 février à Mehdia.
Le programme comporte des exposés et des conférences portant, entre autres sur l’alerte aux catastrophes, la planification de l’opération d’alerte, le plan national de gestion des catastrophes au Maroc et la réduction des risques.
S’adressant aux participants à cet atelier, SAR la Princesse Lalla Malika, présidente du Croissant Rouge Marocain (CRM), a indiqué mardi que le Maroc doit élaborer des plans et des programmes capables de lui permettre de lutter contre les catastrophes naturelles et de prévenir leur impact sur la vie des citoyens. Une telle entreprise, a ajouté la Princesse, contribuerait incontestablement à l’amélioration des mécanismes de prévention, d’intervention et d’aide aux personnes sinistrées.
Dans cette allocution, lue en son nom par le vice-président du CRM, M. Mohamed Bennouna, SAR la Princesse Lalla Malika a rappelé que le Croissant Rouge Marocain est la première association nationale dans le monde arabe à avoir organisé cet atelier.
L’objectif de cette initiative est la formation des volontaires du CRM en matière de secours et de gestion de ses affaires. Le thème retenu pour cette session a été débattu par des experts internationaux qui mettent l’accent sur les points forts et faibles dans tout plan de prévention des catastrophes. Réduire les effets néfastes que les catastrophes naturelles peuvent occasionner dans les sociétés et d’assurer la coordination entre les différents intervenants, demeure le but souhaité, a indiqué la Princesse.
SAR la Princesse Lalla Malika n’a pas manqué de souligner l’élan de mobilisation générale manifesté, grâce aux orientations de SM le Roi Mohammed VI, à la suite des dernières inondations qu’a connues le Maroc, et l’intérêt particulier accordé par les responsables marocains à la question de la prévention des catastrophes. Ces responsables ont souligné l’impératif de mettre en place des systèmes de prévention des catastrophes, a relevé SAR la Princesse Lalla Malika. Et de préciser que ces derniers ont proposé des idées constructives : « Nous nous inspirons aujourd’hui, au CRM, guidés en cela par la mission qui nous incombe au sein du Mouvement international des croissants rouges et des croix rouges ».
M. Abdelkader Abou Awad, délégué régional de l’Union internationale des sociétés de la Croix Rouge et du Croissant rouge à Amman, s’est déclaré fier de contribuer au renforcement des capacités du Croissant Rouge Marocain dans le programme de gestion des catastrophes. Et d’ajouter que ce programme constitue « l’un des importants domaines inscrits dans la stratégie 2010 de l’Union en plus des secteurs de la santé et du développement organisationnel et des valeurs humaines». Cet atelier de formation, a-t-il ajouté, est de nature à développer les capacités en matière d’alerte et de gestion des catastrophes.
D’autant plus qu’il permettra de mettre l’accent sur les insuffisances et les capacités du croissant rouge marocain, la révision du plan national de l’organisation marocaine à travers une implication d’un grand nombre de volontaires et d’acteurs au niveau de l’administration centrale, des régions et des bureaux. Environ une quarantaine de volontaires du Croissant Rouge Marocain profiteront de cet atelier abrité par le centre national de formation des cadres du Croissant Rouge Marocain à Mehdia.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *