Prix Nestlé 2014 sur «la création de valeur partagée»

Prix Nestlé 2014 sur «la création de valeur partagée»

L’appel à candidature pour le prix Nestlé 2014 sur «la  création de valeur partagée» est lancé et les candidats marocains ont jusqu’au 31 mars 2013 pour déposer leurs dossiers auprès du siège de Nestlé Maghreb. Organisé tous les deux ans depuis 2010, ce prix récompense une innovation ou un projet, qui permet de manière exceptionnelle d’améliorer l’accès à l’eau ou sa gestion, la vie des agriculteurs et des collectivités rurales ou d’assurer une meilleure alimentation aux communautés souffrant de carences nutritionnelles. Pour l’édition 2014, le Prix Nestlé récompensera les initiatives et projets novateurs, économiquement viables et à fort impact en termes de nutrition, d’eau et de développement rural. Le gagnant du prix Nestlé sur la création de valeur partagée 2014 sera annoncé au cours du Forum Nestlé pour la création de valeur partagée. L’heureux gagnant bénéficiera d’un soutien financier, à savoir un montant pouvant atteindre les 530.000 dollars, ce qui lui permettra de mener à bien son projet. Ce prix est ouvert aux particuliers, aux organisations à but non lucratif, aux organismes gouvernementaux, aux organisations intergouvernementales, aux sociétés privées, aux entreprises  sociales, et aux institutions universitaires. Pour départager mondialement les projets et initiatives, et déterminer le gagnant de cette édition 2014, le Conseil consultatif sur la création de valeur partagée se basera sur plusieurs critères : innovation, développement durable, impact et résultats, reproduction à grande échelle, viabilité financière, potentiel de création de valeur partagée et bénéfice pour les populations locales.
Pour rappel, en 2010, la première édition du prix Nestlé sur «la création de valeur partagée» a été remportée par iDECambodgea pour son projet visant à accroître la productivité agricole et les revenus des petits agriculteurs cambodgiens. En 2012, le prix a été décerné à la Fundación Paraguaya de Cooperación y Desarrollo pour son projet « autosuffisance école d’agriculture», qui garantit que les élèves reçoivent une formation technique et commerciale en plus de leur programme d’études normal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *