Procès Karim Zaz : Les vices de forme posent problème

Procès Karim Zaz : Les vices  de forme posent problème

Ce qui a poussé le président de la Cour, le juge Lahmidi, à reporter une fois encore l’affaire au mercredi 26 novembre. En effet, lors de l’audience du vendredi dernier, l’un des avocats de la défense s’est interrogé sur les mains visibles ou invisibles qui dirigent ce dossier.

Il a aussi posé la question sur la requête présentée par Maroc Telecom au parquet général faisant état d’orienter les poursuites vers les personnes morales au lieu des personnes physiques. Une requête présentée à deux reprises, le 29 octobre et le 11 novembre. La première a été rejetée et la seconde a été maintenue.

Les avocats de la défense ont également soulevé le vice de forme relatif à la poursuite des mis en cause  pour infraction à la réglementation des changes. Une accusation, selon eux, en contradiction avec l’amnistie instaurée par la loi de Finances 2014, applicable jusqu’au décembre 2014.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *