Processus de Manhasset : Biadillah transmet un message royal à Zapatero

Processus de Manhasset : Biadillah transmet un message royal à Zapatero

Mohamed Cheikh Biadillah, secrétaire général du Parti authenticité et modernité a été reçu, mardi 31 mars, à Madrid, par le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero à qui il a remis un message de SM le Roi Mohammed VI. La visite du secrétaire général du PAM s’inscrit dans le cadre d’une vaste campagne diplomatique menée par le Maroc visant à redynamiser la diplomatie  parallèle auprès des pays influents. Une campagne qui intervient à un mois de la présentation du rapport de Christopher Ross sur le Sahara marocain.
Le message de SM le Roi porte sur les derniers développements de la question du Sahara marocain ainsi que sur le développement et la consolidation des relations de coopération et du bon voisinage entre les deux pays amis. Le message royal s’inscrit dans le cadre des relations historiques d’amitié, de confiance mutuelle et de concertation permanente qui lient le Maroc à l’Espagne.
A l’issue de son entretien avec le président du gouvernement espagnol, l’émissaire de SM le Roi a mis en exergue la détermination des deux pays à hisser ce partenariat au plus haut niveau en vue de construire ensemble un avenir commun pour le plus grand bien des deux peuples amis. L’émissaire de SM le Roi a évoqué également les derniers développements concernant la cause nationale. Il a rappelé l’importance du processus de négociations. Ce processus qui a été enclenché, rappelons le, par la proposition marocaine d’accorder une large autonomie aux provinces du Sud afin d’aboutir à une solution politique réaliste et mutuellement acceptable.
M. Cheikh Biadillah qui n’a pas manqué de rappeler que la résolution 1813 du Conseil de sécurité, tout en saluant les efforts sérieux et crédibles du Maroc, appelle les partis à engager des négociations intenses et substantielles et à faire preuve de réalisme et d’esprit de compromis. «Mais malheureusement, nos interlocuteurs, au lieu de s’engager dans cette voie, ont opté pour une instrumentalisation fallacieuse des prétendues violations des droits de l’Homme au Sahara marocain, dans le but de dévier le processus de négociations en cours de son objectif fondamental vers des pistes infructueuses, tentant ainsi de se dérober à la responsabilité qui leur incombe en vertu des dernières résolutions du Conseil de sécurité», a précisé M. Biadillah.
D’après le secrétaire général du PAM, l’effort considérable réalisé par le Maroc à travers la proposition d’une large autonomie pour le Sahara est une chance qu’il faut saisir et une base sérieuse de négociations en vue d’aboutir à une solution définitive où il n’y a ni vainqueur ni vaincu. Rappelons que le ministre espagnol des Affaires étrangères espagnol, Miguel Angel Moratinos, avait réaffirmé le soutien de Madrid à la proposition marocaine d’autonomie. Parallèlement à la visite de M. Cheikh Biadillah en Espagne, plusieurs autres dirigeants des partis de la majorité ont entamé une vaste campagne diplomatique auprès des pays membres du Conseil de sécurité. La mobilisation par le Maroc de sa diplomatie partisane se fait parallèlement aux efforts déployés officiellement par le Royaume pour faire aboutir son initiative destinée à accorder aux provinces du Sud une autonomie élargie dans le cadre de la souveraineté marocaine et mettre ainsi fin au conflit plus que trentenaire autour de la marocanité du Sahara.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *