Proche-Orient : l’ONU se félicite de la réussite de la réunion de Rabat sur la question palestinienne

Proche-Orient : l’ONU se félicite de la réussite de la réunion de Rabat sur la question palestinienne

Le Comité des droits inaliénables du peuple palestinien, relevant de l’ONU, a exprimé, récemment à New York, sa gratitude pour la contribution du Royaume à la réussite, en début juillet à Rabat, de la réunion africaine des Nations Unies sur la question palestinienne. Lors de cette réunion, le chef de la délégation du comité dépêchée à Rabat, l’ambassadeur de l’Afghanistan auprès de l’ONU, Zahir Tanin, a exprimé la gratitude du comité et son estime à SM le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité Al Qods, pour ses «efforts inlassables visant à préserver le caractère religieux et culturel d’Al Qods Acharif». De son côté, l’ambassadeur du Sénégal auprès de l’ONU et président de ce comité, Paul Badji, a félicité le Maroc pour son initiative d’abriter cette réunion qui s’inscrit, dans le cadre de «l’engagement continu» du Royaume pour «concrétiser les aspirations légitimes du peuple palestinien à un Etat indépendant avec Al Qods Acharif comme capitale». Intervenant à cette occasion, le représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, l’ambassadeur Mohammed Loulichki, a salué le «travail remarquable» accompli par le comité, soulignant que le Royaume était une destination naturelle pour la tenue de la réunion de Rabat, eu égard à «l’engagement constant» de SM le Roi pour promouvoir un règlement global, juste et durable de la question palestinienne. «Le Maroc, qui était heureux de recevoir le comité, réitère la constance de son engagement à contribuer à la réalisation de la paix au Moyen-Orient et des droits inaliénables du peuple palestinien à un Etat indépendant et viable avec Al Qods Acharif comme capitale», a-t-il poursuivi. Organisée sous le thème «Renforcer l’appui des Etats africains à une solution juste et durable de la question d’Al Qods», la réunion de Rabat a été une occasion pour renforcer le soutien et l’engagement de la communauté internationale et notamment des pays africains, en faveur de la concrétisation d’une solution globale, juste et durable à la question palestinienne, conformément aux résolutions pertinentes de l’ONU. Cette réunion avait également permis de débattre du statut de la ville sainte d’Al Qods, de sa symbolique religieuse et culturelle et de la place centrale qu’elle occupe dans toute solution du conflit arabo-israélien, rappelle-t-on.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *