Produits à forte consommation durant Ramadan : le gouvernement rassure

Produits à forte consommation durant Ramadan : le gouvernement rassure

Pois chiches et lentilles, lait et poisson, sucre, beurre, huiles, épices et dattes…les produits à forte consommation durant le mois sacré de Ramadan seront suffisamment «abondants» sur les marchés des différentes régions du Royaume.

C’est ce qu’assure, mardi 17 mai à Rabat,   le gouvernement à l’issue d’une réunion consacrée au suivi des prix et de l’état d’approvisionnement des marché durant le mois du Ramadan, ainsi qu’à l’intervention des services chargés du contrôle et de la protection du consommateur.

Présidée par Cherki Drais,  ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur,
cette réunion a été tenue avec les chefs des services des affaires économiques et de la coordination au niveau des différentes préfectures et provinces du Royaume, en présence du ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Mohamed El Ouafa, du ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohammed Abbou, et des représentants notamment de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et de l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Lors de cette réunion, des instructions ont été données aux walis et gouverneurs et services chargés du suivi de l’approvisionnement et du contrôle afin de coordonner aux niveaux central et local et assurer l’efficacité à l’intervention des pouvoirs publics dans ce domaine.

Les consignes: renforcer les mécanismes de veille nécessaires à l’approvisionnement normal des marchés,  mener des actions sur le terrain, renforcer les opérations de sensibilisation et de contrôle avant et durant ce mois, et garantir une couverture de tous les quartiers, les marchés, les unités de production et les stocks de ces produits.

Il a été également décidé la mise en place de cellules de permanence au siège des différentes préfectures et provinces au cours de ce mois béni, pour recevoir et examiner les éventuelles plaintes des citoyens relatives aux prix et à la qualité des produits.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *