Produits alimentaires impropres à la consommation: L’ONSSA saisit 200 tonnes en 10 jours

Produits alimentaires impropres à la consommation: L’ONSSA saisit 200 tonnes en 10 jours

Durant le mois de Ramadan, l’alimentation du consommateur est au cœur des préoccupations. En effet, plusieurs commerces ont fait l’objet de contrôle sanitaire pendant les 10 premiers jours du mois sacré.

Selon le bilan de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), près de 200 tonnes de produits alimentaires non conformes ont été l’objet de saisie et de destruction immédiate.

Les actions de contrôle réalisées ont concerné en totalité 33.000 tonnes de produits alimentaires d’origine animale et végétale.  Selon l’ONSSA, 0,6% de ces produits sont impropres et ont été retirés de manière définitive du circuit de commercialisation.

Le bilan de l’ONSSA dévoile également que la saisie a concerné 85 tonnes des produits de la pêche qui ont été détruites dans l’immédiat. Ils sont suivis des produits laitiers, dont 55 tonnes ont été bannies du marché local. La saisie a également concerné 33 tonnes de viandes rouges, 8 tonnes de dattes et figues séchées, 2.915 unités d’œufs et 5 tonnes de boissons et autres produits alimentaires. Les services de contrôle ont déployé 5.459 visites d’inspection sur le marché local, dont 3.655 sont en commission. Durant ces visites, 343 prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses ont été opérés. La démarche de l’ONSSA a ainsi généré 54 procès-verbaux de constatations directes d’infraction. En ce qui concerne l’importation, 68.800 t de divers produits alimentaires ont fait l’objet de contrôle par les services compétents de l’Office aux différents postes frontaliers. A l’issue de ces contrôles, 25 t de dattes et 7 t de produits laitiers ont été refoulées pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur.

Pour ce premier tiers du mois sacré, l’ONSSA a renforcé ses activités de contrôle par plus de 3.000 actions quotidiennes de sensibilisation. Ces campagnes, dirigées au profit du consommateur et des opérateurs, ont été axées sur la bonne conduite en termes d’entreposage, du respect des conditions d’hygiène, d’étiquetage et de présentation.
A rappeler que durant les deux premières semaines du mois de Ramadan de l’année précédente, la saisie a concerné 926 t de produits impropres à la consommation qui ont été saisies et détruites.

Maryem Laftouty
(Journaliste stagiaire)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *