Produits alimentaires impropres à la consommation : Plus de 5.000 tonnes détruites par l’ONSSA en 2018

Produits alimentaires impropres à la consommation : Plus de 5.000 tonnes détruites par l’ONSSA en 2018

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) dresse le bilan de ses actions de contrôle au titre de l’année 2018. Un total de 5.441 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation a été saisi et détruit au niveau du marché local.

«Les contrôles des produits alimentaires effectués par les services de l’ONSSA ont concerné 11.463.318 de tonnes de divers produits. Au niveau du marché local les inspecteurs de l’ONSSA ont réalisé 71.151 visites de contrôle sur le terrain, dont 22.528 en commissions provinciales et préfectorales», indique l’Office. Selon la même source, «les investigations ont également abouti au contrôle de 1.390.539 tonnes de produits alimentaires et à la transmission au parquet de 2.037 dossiers pour jugement.

A l’importation, 7.100.000 de tonnes de produits alimentaires ont été contrôlées». A l’issue de cette opération, 37.623 certificats d’admission ont été délivrés et 5.760 tonnes de produits ont été refoulées pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur. A l’exportation, 2.972.779 tonnes de produits alimentaires ont été contrôlées et ont abouti à la délivrance de 129.639 certificats sanitaires et phytosanitaires. Par ailleurs, dans le cadre de ses missions et de son programme préventif, et conformément aux dispositions de la loi 28.07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires, les services de l’ONSSA ont délivré au cours de cette année 1.036 agréments et autorisations sanitaires aux établissements et entreprises alimentaires, ce qui porte le nombre total à 6.653 agréments et autorisations sanitaires délivrés, depuis le lancement de cette opération.

Les services de l’ONSSA ont également réalisé 3.878 visites de suivi pour vérifier le respect et le maintien des exigences sanitaires. Ils ont par ailleurs effectué 3.530 visites d’inspection lors des opérations de certification ou d’enquêtes sanitaires. Comme ils ont procédé à la suspension de l’agrément ou autorisation sanitaire de 69 établissements et au retrait de l’agrément ou autorisation sanitaire à 88 établissements.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *