Programme de la promotion de l’éducation à la santé reproductive : 4 millions de filles et mères sensibilisées

Programme de la promotion de l’éducation à la santé reproductive : 4 millions de filles et mères sensibilisées

Tout au long des 20 années écoulées, le programme s’est distingué par l’organisation de séances éducatives dans différents collèges à l’adresse d’élèves en âge de puberté tout en les sensibilisant à propos de l’hygiène.

Ce sont 4 millions de filles et mères qui ont été sensibilisées par le programme de la promotion de l’éducation à la santé reproductive, initié par la société Procter & Gamble Afrique Nord-Ouest en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Ce chiffre, entre autres, a été présenté mardi à Rabat par le directeur général de P&G, Mehdi Squalli, lors d’une rencontre consacrée à ce programme qui livre des résultats probants. En détail, 450.000 mères ont été sensibilisées, 800 médecins ont été formés et 900 collèges relevant de différentes académies du Royaume ont été couverts chaque année par le programme qui s’est étalé sur 20 ans et dont les performances, qui sont unanimement qualifiées par les intervenants à l’événement de «réussies», s’inscrivent dans la continuité.

Au-delà des données chiffrées, le programme se veut de sensibiliser les jeunes quant à leur santé sexuelle et reproductive tout en palliant le manque en cette sensibilisation.  En lançant ce programme, P&G Maroc veut, selon son DG, «améliorer la vie des individus à travers des produits de qualité». Pour lui, l’éducation des jeunes filles est une cause pertinente chez les citoyens marocains. «Ce programme vise également à permettre aux jeunes filles de dépasser l’âge de puberté en toute sécurité», enchaîne M. Squalli.

De son côté, le secrétaire général du ministère de l’éducation nationle, Youssef Belkacemi, qui précise que ce programme fait l’objet d’évaluations périodiques, met en avant par l’occasion «le rôle des clubs scolaires qui contribuent au changement des comportements des élèves». L’objet de ces clubs abonde en fait dans le sens de la sensibilisation. «Nous nous sommes également intéressés aux internats», enchaîne M. Belkacemi. Par l’occasion, la prochaine académie qui bénéficiera de ce programme est celle de Beni Mellal-Khénifra. Cette académie régionale abrite, selon son directeur Mustapha Slifani, 104 internats qui bénéficient à 16.000 élèves.

Cela étant, tout au long des 20 années écoulées, le programme s’est distingué par l’organisation de séances éducatives dans différents collèges à l’adresse d’élèves en âge de puberté tout en les sensibilisant à propos de l’hygiène. Pour leur part, les médecins ont été formés pour animer ces séances au profit des jeunes, notamment les filles. Aussi, des supports éducatifs et un guide du médecin ont été élaborés dans le cadre de ce programme qui a également bénéficié de l’apport du Rotary Casa Nord. De même, des supports visuels et audiovisuels ont été conçus pour que les jeunes filles s’identifient aux personnages y figurant. De plus, des livrets ont été distribués aux filles y compris celles dans les internats. Le tout étant préparé par des équipes de l’entreprise et du ministère. Pour rappel, une convention a été signée lors de la rencontre entre les deux partenaires pour régir ce programme au cours des trois prochaines années.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *