Programme de sécurité de l’ONCF : 256 passages à niveau seront supprimés à l’horizon 2025

Programme de sécurité de l’ONCF : 256 passages à niveau seront supprimés à l’horizon 2025

L’Office national des chemins de fer (ONCF) vise la réduction de moitié du nombre des passages à niveau (le passage à niveau est établi pour la traversée des voies ferrées par une autre voie publique reconnue) à l’horizon 2025. Lancé par l’ONCF déjà en 2005, ce programme a mobilisé une enveloppe de 1,5 milliard de dirhams. Il consiste à supprimer 256 passages à niveau en 20 ans. Très ambitieux, le programme nécessite la contribution des communes, des wilayas, des régions et des provinces. Autrement dit, l’ensemble des collectivités locales concernées doivent y contribuer aussi bien sur le plan de l’étude et réalisation que sur le plan du financement. Le programme de l’ONCF a été présenté lors d’une rencontre organisée à Casablanca, mardi 15 décembre. 521 passages à niveau son actuellement recensés, soit 25 passages à niveau par 100 km de voie ferrée. C’est relativement faible par rapport aux autres pays qui en général excèdent les 50 passages à niveau aux 100 km de voie.
Deux principes ont été adoptés pour la mise en œuvre de ce programme. D’abord remplacer les passages à niveau par des passages différenciés en construisant des ouvrages de franchissement : passage supérieur (pont route) ou passage inférieur (pont rail). Ensuite ne pas créer de nouveaux passages à niveau sur les nouvelles lignes à bâtir.
L’ONCF procédera à la suppression de la totalité des 22 passages à niveau actuels sur la région de Casablanca à l’horizon 2011. Cinq conventions ont été signées entre l’ONCF et les différentes communes de la région du Grand Casablanca pour la construction de 22 ponts (ponts routes, ponts rails, passerelles à piétons).
Le budget global alloué à ce projet est de 200 millions de dirhams, financé à hauteur de 50 % par l’ONCF.
Entre 2005 et 2009, l’ONCF a signé 17 conventions pour la suppression de 37 passages à niveau avec 21 communes notamment à Marrakech, Casablanca, Guercif, Taza, Fès et Kénitra. Cela a permis la construction de 60 ponts pour la suppression de 75 passages à niveaux. Le coût de cet investissement a été de 500 millions de dirhams avec une participation de l’ONCF de 350 millions de dirhams.
Pour la même période 2005-2009, l’ONCF a réalisé 44 ponts sur les nouvelles lignes à Taourirt, Nador, Tanger, Port Tanger Med, Sidi Yahya et Machraâ Bel Ksiri, pour éviter la création de nouveaux passages à niveau avec un coût de 300 millions de dirhams. Pour accélérer la cadence de réalisation du programme 2005-2025, l’ONCF a programmé la suppression de 102 passages à niveau dans le cadre de son programme 2010-2015.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *