Projection d’un documentaire sur les victimes des disparitions à Tindouf

Projection d’un documentaire sur les victimes des disparitions à Tindouf

Un documentaire de 30 minutes relatant le calvaire de Marocains victimes civiles de disparitions forcées qui ont passé plus de 23 ans de détention dans les camps de Tindouf par le Polisario dans le sud algérien, a été projeté, mardi après-midi 17 mars,  au Palais des Nations unies à Genève. Le documentaire, réalisé par Rabii Al Jawhari, est tiré du livre «L’Horreur» rédigé en captivité par Lamani Abdellah, ancien détenu civil marocain en territoire algérien et raconte les souffrances de quatre détenus marocains et les conditions inhumaines dans lesquelles ils ont vécu.
A cette occasion, M. Lamani a présenté son livre, édité en langues française et anglaise, qui retrace sa triste histoire, qui a débuté un 20 août 1980. Cet électricien de Casablanca fût enlevé à cette date par des éléments armés du Polisario et n’a été libéré que le 1er septembre 2003.
M. Lamani a écrit son livre au cours de sa détention et fût encouragé par un médecin français, qui rendait, de temps en temps, visite aux détenus et à qui il servait d’interprète et avec lequel il s’est lié d’amitié. Le médecin a sorti le manuscrit de la prison et trois ans après sa publication, Lamani fût libéré. L’ancien détenu marocain, qui avait présenté son ouvrage, vendredi dernier à Genève, prend part à la 10ème  session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Il a, d’autre part, été reçu par des responsables du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et par le Conseil international de réhabilitation pour les victimes de torture (IRCT).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *