Promotion de l’emploi : La CNSS et l’Anapec se mobilisent à Agadir

Promotion de l’emploi : La CNSS et l’Anapec  se mobilisent à Agadir

Les mesures incitatives gérées en commun mises en lumière

Les mesures incitatives à l’emploi gérées en commun entre la CNSS et l’Anapec ont été au centre d’une rencontre organisée à Ait Melloul sous le thème «Les avantages de la déclaration à la CNSS à la lumière des programmes de la promotion de l’emploi».

Cette rencontre organisée par la direction régionale de la CNSS Agadir et l’Anapec vient pour sensibiliser autour des nouvelles mesures incitatives à l’emploi salarié, notamment en faveur des professionnels du secteur de l’enseignement privé au niveau de la région du Souss-Massa.

Initiée dans le cadre du partenariat CNSS-Anapec relatif à la promotion des mesures initiatives à l’emploi et les actions de communication visant l’implication des différents intervenants, cette rencontre a connu la participation de représentants du ministère de tutelle, l’OFPPT, des associations professionnelles, des établissements de l’enseignement privé, des élus et autorités locales, pour enrichir le débat et répondre aux questions et attentes des intervenants.

Cet événement vise à exposer toutes les nouveautés relatives aux programmes de la promotion de l’emploi et la lutte contre la précarité par la préservation de la couverture sociale et médicale des bénéficiaires. Il vient pour mettre en lumière les mesures incitatives à l’emploi qui sont gérées en commun, et se répartissent en trois catégories. La première mesure, «Tahfiz», porte sur la prise en charge par l’Etat de la part patronale des cotisations dues au titre de la couverture sociale, pour les entreprises créées entre 2015 et 2019, dans la limite de cinq salariés, pour une durée de 24 mois.  La deuxième mesure, «CIA», concerne la prise en charge par l’Etat des cotisations dues au titre de la couverture médicale au profit des bénéficiaires de contrats de formation-insertion pour la période de stage délimitée à 24 mois non renouvelable.  Alors que la troisième mesure, «PCS», porte sur la prise en charge par l’Etat de la part patronale des cotisations dues au titre de la couverture sociale, en cas de recrutement des bénéficiaires de contrats de formation-  insertion dans le cadre d’un contrat de droit commun, pour une durée maximale de 12 mois.

Les engagements pris par l’Anapec et la CNSS englobent aussi la mise en place de plates-formes informatiques supportant les différentes mesures et prestations, de même que de fournir conjointement les informations disponibles en lien avec les axes de partenariat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *