Promouvoir la culture

ALM : Qu’est-ce que la Fondation Moulay Abdellah Chérif ?
Abdellah Chérif Ouazzani : C’est une association à but scientifique et culturel, créée en 1989 dans le but de promouvoir la culture et la recherche scientifique. Conscients du fait que la culture est l’un des moteurs de développement des peuples, et que la contribution au développement culturel, scientifique, artistique, social et économique de notre pays est notre devoir.
D’où vient la dénomination de l’association ?
Moulay Abdellah Chérif est un grand théologien qui a marqué l’histoire arabo-musulmane en général et l’histoire marocaine en particulier, et a légué un patrimoine culturel très riche. Il a vécu au 11ème siècle de l’Hégire (17ème), et a fondé l’une des plus importantes confréries soufies d’obédience chadilie, qui a connu un succès incomparable, ce qui a conduit ses disciples à ouvrir des zaouïas dans toutes les régions du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, d’Egypte et même en Inde et au Pakistan.
Quel est le domaine d’activité de l’association ?
Notre travail est articulé autour de trois axes. D’une part, la recherche scientifique à travers la commission scientifique, ensuite, la mise en valeur de notre patrimoine culturel, artistique, urbanistique à travers la commission du patrimoine ; et enfin la communication et l’information à travers la commission de communication, d’édition et de relations extérieurs.
Un mot du programme pour l’année 2004 ?
Notre programme est ambitieux, puisque nous nous sommes fixés des objectifs assez ambitieux pour nous pousser à donner le meilleur de nous-même. Pour la recherche scientifique, nous nous occupons des manuscrits scientifiques et théologiques, particulièrement ceux appartenant à la famille Ouazzani et dont nous allons publier 4 à 5 cette année après les avoir étudiés et commentés. Pour les conférences, nous en organisons une par trimestre, et nous nous réunissons chaque mois dans ce qu’on appelle «le Club de la Culture» pour débattre d’un sujet pour lequel nous invitons à chaque fois un conférencier tout en diversifiant les thèmes et les lieux d’organisation. D’ailleurs, en décembre 2003, l’Association a organisé à Fès une importante conférence sur l’éducation spirituelle et morale, et son rôle dans l’édification de la personnalité, et le club de Janvier à Casablanca avait pour thème : le rite Malékite au Maroc.
En ce qui concerne le côté artistique, nous avons préparé le 1er Festival de la musique andalouse à Ouezzane, qui est l’occasion d’honorer la mémoire de l’un des grands artistes Moulay Larbi Ouazzani et de publier ses travaux et recherches. De même, l’Association compte ouvrir des bureaux régionaux dans les grandes villes du Royaume pour drainer de nouveaux membres avec de nouvelles compétences capables de booster notre travail et d’insuffler un meilleur rythme qui peut se traduire par des retombées positives sur notre société marocaine, et ainsi on aura contribué positivement à l’essor de notre pays.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *