Promouvoir la santé dans le monde rural

Le ministre de la Santé, Thami El Khyari, le président de la Fondation BMCE pour l’éducation et l’environnement, Othman Benjelloun, et le représentant résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Maroc, Bouna Semou Diouf ont procédé mercredi dernier à la signature d’une convention de partenariat tripartite portant sur les Ecoles communautaires rurales (ECR).
Cette convention vise à développer des synergies entre les pouvoirs publics, le secteur privé, la société civile et le PNUD, dans le cadre de leurs stratégies, d’intervention en milieu rural, respectives, afin de lutter contre l’analphabétisme et contribuer activement au développement durable du monde rural.
En vertu de cette convention, la fondation BMCE pour l’éducation et l’environnement s’engage à réaliser un important programme de construction d’écoles communautaires rurales dans les différentes provinces du Royaume.
Cinquante établissements sont déjà construits et le programme prévoit une centaine d’ECR opérationnelles d’ici l’année scolaire 2002-2003.
De son côté, le ministère de la Santé contribuera activement à l’amélioration des conditions sanitaires dans les ECR, en mettant en place un programme d’éducation et de sensibilisation en faveur des élèves et des populations rurales sur les aspects relatifs à l’hygiène et à la santé.
Pour sa part, le PNUD va apporter son soutien et son expertise au projet ECR à travers des programmes devant contribuer de manière effective à la lutte contre la pauvreté et au développement des communautés rurales situées à proximité de ces écoles, selon une approche participative fondée sur la notion de développement rural intégré. Jeudi dernier, le ministère de la Santé et le Centre de développement des énergies renouvelables (CDER) ont procédé à la signature d’une convention cadre de partenariat pour la promotion et l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les hôpitaux, la mise en place des projets d’énergie des formations sanitaires rurales et la promotion de l’utilisation des systèmes solaires thermiques.
Cette expérience ne concernera, dans un premier temps, que les provinces de Chefchaouen et de Taounate, mais elle sera généralisée à terme, avec la collaboration du CDER, à d’autres provinces du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *