Protection de l’environnement

La direction régionale des eaux et forêts pour le Grand Atlas a organisé récemment une journée d’information sur «parc national de Toubkal» à Imlil dans la province d’El Haouz. Lors de cette manifestation, le ministre délégué chargé des Eaux et Forêts, Hassan Maâouni a affirmé que le Maroc dispose d’une «stratégie nationale pour la protection de l’environnement et l’exploitation durable des ressources naturelles». Et de préciser qu’à travers cette stratégie, le pays adhère à l’intérêt qu’accorde la communauté internationale à la situation actuelle de l’environnement. Et d’ajouter, à propos de cette journée d’information, que son département compte généraliser ce genre de manifestations à toutes les régions du pays.
Dans ce cadre, le ministre a rappelé l’étude nationale grâce à laquelle le Maroc a déterminé un important réseau de 104 sites protégés d’intérêt biologique et écologique, dont l’aménagement et la gestion exigent la conduite d’une politique de nature à entretenir l’harmonie entre les exigences du développement et les contraintes de la protection de l’environnement. M. Maâouni a également évoqué la législation et la réglementation relatives à la protection de l’environnement et à la rationalisation de l’exploitation des ressources naturelles, citant à titre d’exemple le schéma directeur des réserves naturelles, qui a servi de base pour l’élaboration d’un programme national forestier.
Pour sa part le directeur régional des eaux et forêts pour le Grand Atlas, Mohamed Benhiba a présenté les caractéristiques particulières du parc national du Toubkal, une réserve naturelle située sur le point culminant de l’Afrique du Nord à 4.165 m et qui renferme des gravures datant d’environ 2.000 ans avant JC, ce qui en fait une destination pour quelque 30 mille touristes par an.
Il faut dire que le développement de la région est tributaire de la protection de ses richesses sylvestres et agricoles. Ce qui implique l’association de toutes les composantes de la société à un développement équilibré qui répond aux besoins de la population locale sans préjudice pour le patrimoine forestier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *